C’est presque devenu la nouvelle norme. Les futurs mariés ont compris – aidés par les centaines de photos d’inspiration naviguant sur les internets – qu’il ne leur était pas interdit de sortir des sentiers battus. Ou du moins, qu’il leur était plus que permis d’apporter une touche très personnelle à leur D-Day.

Les salons du mariage dits « alternatifs » ont alors fait leur apparition. Ces salons, moins spacieux que les grands salons du mariage, ont la particularité d’offrir un choix de prestataires plus restreint mais minutieusement choisis pour correspondre au mieux aux attentes de futurs mariés exigeants, dans une ambiance nettement plus intimiste. À Paris, des salons ont déjà réussi à tirer leur épingle du jeu depuis plusieurs années dans ce domaine. Mais depuis quelque temps, en province, plusieurs salons alternatifs s’imposent également dans leur ville ou dans leur région, comme une étape incontournable de la recherche de prestataires cools et dans l’air du temps.

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, nous vivons à Paris. Depuis notre naissance d’ailleurs. Bien que nos études nous aient amenées à quitter chacune Paris pour aller vivre quelque temps à Madrid pour l’une et à Sydney pour l’autre, l’essentiel de notre vie s’est construite ici. C’est donc ici que nous concentrons la majeure partie de nos rendez-vous physiques liés à l’univers du mariage. Internet et les réseaux sociaux nous aident à élargir notre périmètre de découvertes. Pourtant, les week-ends personnels sont souvent de bonnes occasions pour entrer, par exemple, dans cette boutique d’accessoires que nous suivons sur Instagram ou encore faire un coucou à la gérante de ce showroom de robes de mariée avec qui nous n’échangions que par mail jusqu’alors.

Tout ce blabla (vous avez l’habitude) pour vous dire que quand Marie de l’Adresse Coeur et le Radisson Blu de Nantes nous ont contactées pour nous proposer d’êtres les ambassadrices de la nouvelle édition de la Wedding Night à Nantes, nous étions plus qu’enchantées ! En effet, sur le papier, cet événement mariage avait tout l’air de réunir les ingrédients d’une soirée réussie.

C’était le vendredi 26 janvier dernier. Le temps file bien trop vite, mais il nous tardait de vous faire une petite rétrospective de cette journée.

(Linda) 13h : Arrivée à la gare de Nantes. Un poil soulagée quand même car j’avoue avoir failli rater mon train dans lequel j’ai réussi à sauter quatre minutes avant le départ ! Cette ligne, je la connais par coeur. Je l’ai faite des dizaines de fois à l’époque où j’étais étudiante en école de commerce à Angers. Première surprise : il y a du soleil ! Pas au point de se mettre en combi-short, mais juste assez pour sortir ses lunettes et rebooster le moral après cet hiver interminable et ces (trop) nombreuses semaines de vent, de pluie (et bientôt de neige…mais ça, je l’ignorais encore !).

13h30 : Arrivée devant le Radisson Blu qui a pris ses quartiers depuis 2012 dans l’ancien Palais de Justice, en plein cœur de Nantes. Je dois dire que le bâtiment en impose déjà de l’extérieur. En entrant, je suis encore plus surprise de voir que même la structure intérieure a été conservée. Aux murs, sont toujours gravées les inscriptions « Cour d’Assises », « Entrée des Magistrats », « 3ème Chambre Civile » etc. Et je dois dire que cette ambiance « vestige du passé » n’est pas pour me déplaire.

 

13h35 : La Wedding Night ouvre ses portes au public dans un peu plus de trois heures, alors, ça fourmille dans tous les sens. J’aperçois alors Marie en pleine installation de son espace. Je ne sais que trop bien que, dans ces moments, chaque minute est précieuse, alors juste le temps de lui faire une bise et de saluer une partie des prestataires déjà présents, et je m’éclipse dans la belle chambre dans laquelle je dormirai ce soir.

16h : Un déjeuner tardif et une petite heure consacrée à mes mails plus tard, je profite du fait que les espaces ne sont pas encore inondés de monde pour me faufiler dans les coulisses de la Wedding Night, que vous avez d’ailleurs pu apercevoir dans nos stories Instagram et celles du compte @weddingnight_nantes.

Les suites de l’hôtel ont été transformées en backstage du défilé qui aura lieu à 20h et je retrouve l’effervescence caractéristique des coulisses d’un fashion show avec mannequins, coiffeuses, habilleuses, maquilleuses qui affluent de toutes parts.

Je prends ensuite le temps de rencontrer et de découvrir le travail des dix-huit prestataires mariage participant à cette deuxième édition de la Wedding Night. Ils ont tous la particularité d’exercer principalement dans la région Ouest. Et c’est d’ailleurs une spécificité de ce salon, qui souhaite mettre en avant des entrepreneurs de la région.

 La talentueuse décoratrice florale Julie Robin de Flower Jue ;
 
 Marie de Sugar Sugar, qui réalise de dé-li-ci-eux gâteaux de mariage, aussi beaux que bons. J’en ai goûté plus d’une part (bon en vrai, c’est devenu mon dîner, tellement c’était bon) ;
 
 La parfumerie confidentielle Les Coquettes de Mercoeur, qui propose entre autre des leçons de beauté personnalisées pour être la plus belle le jour J ;
 
 La Petite Baignoire. Un concept de coiffure et soins de la peau, avec une équipe de professionnels chargés de vous faire vivre une expérience inoubliable ;
 
 Christelle, event designer pour Rosa Event Design qui imagine et donne vie à la scénographie de votre mariage entièrement personnalisée ;
 
 Laura, wedding planner pour Label’ Emotion. Connaissant la région comme sa poche, elle vous accompagnera à chaque étape de votre organisation ; 
 
 Carole et sa marque de bijoux trop chouettes et accessibles, Pampille à la Folie ;
 
 L’agence de voyage sur mesure Calliope Travel, qui fait dans l’ultra personnalisation du voyage de noces (et du voyage tout court d’ailleurs) ;
 
 La créatrice de faire-part Anne-Lise Pucci , très à l’image du salon « chic et élégant » ;
 
 Stéphanie, fondatrice du magazine trimestriel Numéro Chik, une mine de bons plans nantais, et gratuits ;) ;
 

 Freddy Bossé, vidéaste de mariage ;

 La maison Options, qui offre la possibilité aux futurs mariés un peu partout en France de louer des meubles et de la déco inspirante pour leurs événements ;

 Coup de ciseaux, créateurs de costumes et accessoires sur mesure ;

 L’atelier de Joaillerie Griffon, qui vous accompagnera dans la création d’une bague de fiançailles (et autres instants heureux) ou de vos alliances ;

 Le collectif de photographes 7 heures de route. Avec Carole Piveteau, Amandine Ropars, Olivier Baron, Louis Brunet et Stéphane Leludec. J’en connaissais déjà certains (merci Instagram) et ai été ravies de rencontrer les autres ;

 Le DJ, Gwen. Qui a mis le feu pendant le défilé donc je vous parle plus bas ;

 Et bien sûr, l’adorable Marie de L’Adresse Cœur ! Pour rappel, elle est à l’origine de cet événement, mais Marie est surtout depuis deux ans à la tête d’un concept store de robes de mariée et autres accessoires de la mariée. 

17h : Les portes s’ouvrent et les premiers visiteurs se dirigent vers les stands, prêts juste à temps pour les accueillir.

19h50 : Le Radisson Blu ne désemplit pas depuis bientôt trois heures et les visiteurs encore présents prennent peu à peu place sur les chaises dans le hall, réaménagé pour l’occasion en scène, pour le défilé des robes de mariée et costumes qui commence dans dix minutes.

20h : Les premières notes du DJ retentissent et pendant une trentaine de minutes, les robes défilent tour à tour sous nos yeux. Les fashion shows sont toujours des moments que j’adore ! Comme des spectacles express où l’heure n’est pas à l’analyse en détail mais aux coups de cœur, beaucoup plus spontanés.

22h30 : Clap de fin. Les portes viennent de se refermer sur les derniers visiteurs. Je remarque que tous les presta semblent épuisés mais heureux ! Pour la plupart d’entre eux, c’était la deuxième fois qu’ils participaient à la Wedding Night. Une dernière flûte de champagne pour célébrer cette journée réussie avant de se quitter.
 

23h30 : Je me décide enfin à retrouver ma chambre. Il n’est pas si tard mais je suis épuisée.
 
Samedi 27 février
11h30 : Après une bonne nuit de sommeil (et une bonne grasse matinée), je savoure un petit-déjeuner au lit bien copieux avant d’aller rendre visite à une amie habitant à Nantes. L’après-midi passe très vite et il est déjà temps pour moi de filer à la gare !
 

Merci au Radisson Blu et à Marie de m’avoir fait confiance. Merci à toute les prestataires pour votre gentillesse pendant cette journée et demi. Vous avez la pression pour l’année prochaine ;).

 

*Article en collaboration avec le Radisson Blu

Crédits photos : Carole Piveteau, Amandine Ropars, Olivier Baron et Stéphane Leludec pour le Collectif 7 heures de route