Une love session toute particulière aujourd’hui. Ca commence par une chouette collaboration que nous a proposé la marque Fujifilm, que l’on ne présente plus. L’idée était de mettre en avant auprès des mariés leur service d’impression de livres photos. En tant qu’adeptes du « papier », des souvenirs tangibles que l’on peut retrouver pas seulement sur son téléphone mais dans des albums que l’on pourra feuilleter plus tard avec ses enfants et ses petits enfants, promouvoir « le retour aux sources » était une idée qui avait tout pour nous plaire.

Pour concrétiser tout cela, nous avons proposé à un photographe, Benoit Pitre – dont nous aimons beaucoup le travail – de faire partie de l’aventure en organisant avec nous un concours sur notre compte Instagram permettant d’offrir une séance photos en couple au gagnant. Pour tous les autres lecteurs du blog, nous avons quand même une petite surprise en fin d’article.

La magie du hasard a voulu que la personne tirée au sort soit elle-même photographe de mariage. Marion (dont nous avions eu le plaisir de présenter le travail sur le blog il y a trois ans déjà) est donc passée de l’autre côté de l’objectif dans les rues de Strasbourg avec son amoureux Morgan et nous présente leur histoire. Bien sûr, elle pourra bien sûr conserver le souvenir de cette matinée dans un livre photos personnalisable avec Fujifilm.

 LA RENCONTRE 

Marion : Sur le papier, une rencontre de film : un mariage, lui témoin du marié vivant à Strasbourg, moi témoin de la mariée vivant à Paris, une soirée passée à discuter… Dans les faits, les choses se sont avérées être un peu plus complexes. Nous avons commencé à échanger par écrit quelques semaines en amont du mariage car nous souhaitions faire une surprise aux mariés : monter sur scène et interpréter Californication des Red Hot Chili Peppers. Morgan est guitariste depuis de nombreuses années ; quant à moi, j’ai beau adorer chanter, jamais je n’aurais osé me donner en spectacle devant plusieurs centaines de personnes. Mais je l’ai fait ! Le moment où nous sommes montés sur scène fut incroyablement intense et fort en émotions. Mais petit détail non négligeable : Morgan est arrivé à ce mariage au bras de sa copine, et moi, au bras de mon mari…! Oui, j’étais en couple depuis cinq ans et mariée depuis un peu plus d’un an. Quand je vous disais que la suite s’annonçait compliquée…

Morgan : Notre premier contact s’est fait par échanges de messages, nous devions préparer une petite surprise pour un couple d’amis qui devait se marier quelques semaines plus tard, nous avons un petit peu échangé pendant les semaines qui ont suivi. Arrive le jour du mariage qui a été le jour de notre première rencontre. Elle était la témoin de la mariée et moi le témoin du marié, j’ai directement eu un coup de cœur en la voyant, et j’ai senti au fond de moi qu’il y avait potentiellement quelque chose de bien à faire avec elle. Après ce mariage, nous avons continué à échanger par écrit puis qu’elle était sur Paris et moi Strasbourg. Le feeling était juste magique.

 

LE PREMIER BAISER

Marion : Après cette première rencontre et ce week end, je suis rentrée à Paris avec mon mari. Nous avons échangé pendant plusieurs semaines, mais, même si le coup de cœur avait  été réciproque, j’ai pris un peu de distance et de recul car je ne voulais pas me retrouver dans une situation délicate. Entre temps, Morgan a pris son courage à deux mains pour mettre fin à une relation toxique. Je suis retournée un week-end à Strasbourg quelques mois plus tard avec ma meilleure amie et nous avons improvisé un dîner au restaurant avec Morgan. En arrivant, il m’a offert une montre sur laquelle je lorgnais pour me remercier de l’avoir aidé à dire stop. J’ai compris à ce moment-là le message derrière ce cadeau. Quelques semaines plus tard, retour à Strasbourg pour un concert. La veille, après une nuit blanche passée à discuter, j’ai craqué et nous nous sommes embrassés. A mon retour à Paris, j’ai annoncé à mon mari que je souhaitais tout arrêter et divorcer. Je ne souhaitais rien entreprendre à ce moment-là avec Morgan, mais ce déclic m’a fait réaliser que le plus important était de prendre soin de moi, de m’écouter et de me respecter.

Morgan : Le premier baiser a eu lieu quelques mois plus tard chez les mêmes amis. Elle était venue passer un week end à Strasbourg, il y avait déjà une forte tension entre nous, et elle s’est libérée (délivrée ?) pendant une nuit ou nous discutions sur un canapé depuis plusieurs heures. C’était magique et intense à la fois, je garderai ce souvenir à jamais.

 

 ET ENSUITE ? 

Marion : L’année 2018 fut très chargée et lourde psychologiquement. Un changement de vie radical, le divorce, une envie de tout plaquer après treize ans passés sur Paris. J’ai donc quitté mon job, organisé mon déménagement et je suis partie m’installer à Strasbourg. Je n’ai pas regretté cette décision une seule fois depuis ! J’y ai trouvé apaisement et sérénité. J’ai vécu quelques mois seule dans un petit studio en plein centre-ville, période durant laquelle j’en ai beaucoup fait baver à Morgan, qui a su être patient, présent et ne pas me lâcher dans ces instants délicats. Tiraillée entre mes sentiments pour lui et un rejet de tout ce qui m’empêchait d’être « libre » après cinq ans passés à m’oublier et à faire des sacrifices pour quelqu’un d’autre, il a un peu ramassé les pots cassés. Moi la fille fonceuse, déterminée et sûre de ses choix, j’étais devenue une vraie girouette et je ne savais plus du tout ce que je voulais. Heureusement, nous avons su tirer le meilleur de cette période de transition un peu douloureuse et nous avons fini par emménager ensemble dans un superbe appartement en duplex (mon rêve !).

Morgan : Ensuite tout s’est enchainé assez rapidement, elle a rapidement décidé de divorcer et de venir vivre à Strasbourg. J’ai donc fait, en camionnette, l’aller-retour Strasbourg-Versailles pour l’aider à déménager quelques semaines plus tard et assez rapidement (cinq mois après) nous avons emménagé ensemble, et tout se passe merveilleusement bien depuis.

 LA QUALITÉ QUE J’AIME LE PLUS 

Marion : Son écoute, sa patience, sa douceur et le fait de me connaitre tellement par cœur qu’il sait toujours quoi faire pour me faire plaisir ou me remonter le moral.

Morgan : Elle est attentionnée et sait être là dans les moments de doutes pour m’aider à faire les bons choix et me soutenir pour que j’arrive à atteindre mes objectifs et à croire en moi.

 

 SON PETIT DÉFAUT 

Marion : Il est bordélique ! J’ai parfois l’impression de passer systématiquement derrière un enfant de cinq ans qui laisse trainer ses chaussettes et ses caleçons un peu partout, et ça me rend dingue !

Morgan : Moi qui ai horreur du gaspillage, elle adore ne pas finir sa tasse de chocolat chaud le matin et jeter le restant de ses tasses ! J’ai essayé de ruser en lui offrant un mug fermé avec une paille, mais ça ne fonctionne pas toujours (rires).

 SON PLUS BEAU CADEAU 

Marion : Sans hésiter, son plus beau cadeau, c’est de m’avoir permis de me retrouver et de m’avoir offert ma liberté. M’aider à me dire à moi-même « je me respecte et je m’aime telle que je suis ». Il y a encore deux ans de cela, j’étais une enfant terrifiée de l’abandon qui était prête à tout pour être aimée (pas forcément par les bonnes personnes), quitte à se perdre en cours de route. Qui n’avait pas grande confiance en elle, qui n’avait pas compris que les personnes de valeur le sont bien plus à l’intérieur qu’en surface. Bien plus par les actes que par de grands discours. J’ai davantage mûri et grandi en deux ans que je ne l’ai fait sur cette dernière décennie. La nouvelle Marion est plus forte, déterminée.

Et aussi son soutien au quotidien. C’est en grande partie grâce à lui qu’après cinq ans passés à être photographe de mariages professionnelle tout en conservant une sécurité alimentaire à coté, je me lance enfin complètement à mon compte ce mois-ci !

Plus le petit bonus : avoir accepté de s’envoler avec moi dans un an et demi pour un tour du monde d’une dizaine de mois en amoureux…

Morgan : Pour mon anniversaire, elle m’a préparé une surprise où elle a invité tous mes amis et collègues à un endroit assez couru de Strasbourg pour bruncher tous ensemble et elle avait conspiré avec tout le monde pour m’offrir un petit stage chez un luthier pour pouvoir m’éclater avec une de mes guitares, c’était vraiment une super idée et j’ai passé un super moment. Elle a assuré.

 PROCHAINE ÉTAPE ? 

Marion : Un lancement à mon compte en tant que photographe et organisatrice d’évènements début juillet prochain, et un tour du monde en amoureux. Décollage prévu en janvier 2021 ! Nous évoquons le mariage bien entendu, mais ce n’est pas du tout dans nos priorités pour le moment, même si le premier essai ne m’a pas dégoutée et que j’espère fermement pouvoir reporter une somptueuse robe blanche un jour !

Morgan : Un roadtrip d’un an, elle a réussi à m’embarquer dans son projet, destination l’Amérique latine et l’Asie dans un peu plus d’un an.

Et comme promis, voici un petit lot de consolation offert par la marque : avec le code DANSLESBASKETSDELAMARIEE, obtenez -30% de réduction pour votre première commande sur le service d’impression de livres photos de tous vos souvenirs.

 

*Article en collaboration avec Fujifilm

 


Crédit photos : Benoit Pitre Photography