La nouvelle collection de robes de mariée de la maison Margaux Tardits puise son inspiration dans le Baroque du XVIIème et XVIIIème, celui du « Grand Siècle Français ». La créatrice a été conquise par son ambivalence : la démesure, l’exubérance des formes, l’extravagance mais aussi le raffinement et l’extrême sophistication.

Avec MAJESTE, nous voilà transportées dans l’époque des salons et des cabinets de curiosités dans lesquels tous les contraires s’associent. Les natures mortes de fleurs côtoient celles de coquillages dont les différentes couleurs, tailles et formes seront utilisées dans les ornementations, les jardins et bientôt les dentelles.

Cette collection de dix robes s’annonce résolument visuelle et ornée. Les tulles brodés reprennent des motifs de coquillages, à l’image d’Ortigia, Nacar ou Orféo. Ninon, au décolleté baroque fleuri, rend quant à elle hommage au corset de l’époque.

Margaux Tardits dessine des robes de mariée couture et élégantes au glamour contemporain. Loin des diktats de la mode, elle choisit le style, l’allure et l’intemporalité à l’éphémère. Ses robes sont audacieuses, contemporaines mais jamais fatales. La créatrice aime sublimer le corps des femmes, le sculpter. Au flou, elle choisit la structure. Les silhouettes sont dessinées, les tailles marquées grâce à un savoirfaire et des matières d’une qualité irréprochable.

Margaux Tardits séduit les mariées aux quatre coins du globe. Des femmes libres qui s’assument et entendent placer sous le signe du style et du « glamour » – ce mélange si français de charme, d e sophistication et de naturel, qui bouscule les codes sans les briser – le plus beau jour de leur vie.

 


Photo : Audrey Krawczyk ; Modèle : Marla Fabri ; Accessoires : Margaux Tardits ; Hair & Make Up : Flavio Nunes