La créatrice Manon Gontero nous dévoile sa nouvelle collection Pure.

La scène se déroule dans un décor brut, froid, et pourtant rassurant de pureté. Le soleil se lève, joue avec la pierre, réveillant sa teinte mordorée. Une femme entre, sculpturale. Elle se met à danser au milieu de cette nature brutale, et tout s’adoucit. Elle met en vie ce décor.

Sa robe tournoie autour d’elle, flotte, glisse, brille. La carrière est sa scène.
Le soleil caresse sa peau, révèle ses courbes sous sa robe. Sa tenue devient son accessoire, elle en prend possession. La matière est voluptueuse, fine, fluide.

Contrastée par la force des chaînes. Et pourtant non, elle n’est pas enchainée, elle est libre. Elle se révèle, entière, avec sa douceur et sa force. Elle est maître de sa vie, de ses émotions. Elle les assume et les partage. Elle est une Femme. Elle est belle.

14 silhouettes, 15 pièces. Et encore davantage de possibilités, selon la créativité de chacune des mariées.

La maison signe des tenues modernes, audacieuses, qui allient sensualité et douceur. Des jeux de délicate transparence dévoilent les corps sans les révéler.

Notre désormais culte crêpe extensible qui sculpte et galbe les silhouettes (matière française, labellisée eco-tex), se pare de broderies fines, d’applications rebrodées main, de tulle, d’organza de soie.


Photo : Laure Stefanini ; Make-up & Hair : Mailys Barz ; Modèle Femme : Lucie Janiga ; Bijoux : Statement Paris ; Lieu : Carrières des Estaillades, Carrières de Provence