Une rencontre inopinée

On s’est déjà toutes fait la réflexion au moins une fois. Les mères ont un sixième sens. Heureux constat ou agaçante fatalité selon les jours. Oui, car il faut se l’avouer, les traditionnels « Ecoute ta mère » ou « Je te l’avais dit » sont aussi énervants que rassurants. Et ce n’est pas M. qui nous contredira.

Il y a deux ans, la mère de M. (*pour celles qui se poseraient déjà la question, M. n’est pas Marie ^^) rencontre totalement par hasard, dans une boutique de loisirs créatifs, la créatrice Sophie Sarfati. La discussion est engagée et, de fil en aiguille, cette maman comprend que Sophie fait des robes de mariées. Secrètement, comme toutes les mamans, elle rêve de marier sa fille. De retour chez elle, elle se connecte à la hâte pour découvrir le travail de Sophie et tombe instantanément sous le charme de ses créations. En super maman au flair affuté, elle garde alors précieusement le contact de Sophie « juste au cas où ».

Juillet 2014. M. et J. se fiancent  Et lorsque les recherches concernant la robe de mariée sont entamées, la maman n’a pas oublié Sophie. Elle en parle tout de suite à sa fille, amusée de découvrir que sa mère avait conservé ce contact dont elle n’avait jamais parlé, pendant si longtemps.

Comme sa mère un an auparavant, M. est sous le charme en parcourant l’univers de Sophie Sarfati. Elles prennent alors rendez-vous et, en ouvrant la porte de son showroom parisien, Sophie sourit en se souvenant immédiatement de sa rencontre avec la mère de M. un an plus tôt.

Les premiers essayages commencent et M. est encore plus emballée par la collection de Sophie Sarfati après avoir vu les robes en vrai. Comme toutes les futures mariées, elle veut quand même voir ce qui se fait ailleurs et part faire quelques essayages chez d’autres créatrices parisiennes.

Une dizaine de robes enfilées plus tard, M. n’a pas d’autre choix que de se rendre à l’évidence : le sixième sens de sa maman a encore frappé. Les robes de Sophie Sarfati lui vont à merveille et le feeling avec la créatrice est tellement bien passé qu’elle reprend très vite rendez-vous au showroom.

sophie sarfati

sophie sarfati3

Les essayages

Cet après-midi là, M. venait pour son avant-dernier essayage. Elle a accepté avec grand plaisir que nous participions à cet instant privilégié. Le mariage du 1er août avance à grands pas mais M. ne semble pas stresser le moins du monde ! Sa maman, fidèle conseillère et accompagnatrice, non plus d’ailleurs. Il faut dire qu’elle commence à être bien rodée avec le mariage du grand frère de M. 2 ans plus tôt. Dans le spacieux salon d’essayage aux murs blancs et à la déco très épurée, on profite toutes de ce moment dans la bonne humeur.sophie sarfati5

sophie sarfati7

C., la modéliste, s’active autour de la future mariée, des épingles plein les mains pour ajuster la robe du grand jour devant l’immense miroir du salon. Pour cette séance, M. a amené tout le nécessaire utile (sous-vêtements, chaussures…) pour anticiper tout besoin de modification de dernière minute. Nous même, on l’avoue, sommes tout sourire devant tant de grâce et d’élégance. La robe de M. est magnifique. Chaque détail a sa place et met la jeune fiancée parfaitement en valeur. Vous pensez bien qu’on ne vous dévoilera pas la robe en intégralité pour ne pas gâcher la surprise (et on ne veut pas prendre le risque que J. passe par-là) mais les quelques images dévoilées ici vous donneront déjà un bel aperçu.

sophie sarfati2

sophie sarfati11

sophie sarfati1

sophie sarfati10

sophie sarfati15

sophie sarfati14

sophie sarfati6

Coup de cœur DLBM pour les « baskets de la mariée », choisies avec beaucoup de goût ! Des sandales bijoux parfaites pour un mariage prévu les pieds dans l’herbe fraîche d’un mas provençal. Idéal pour gambader au milieu de ses très nombreux invités.

sophie sarfati8

sophie sarfati9

Prochain (et dernier) essayage, prévu un mois plus tard. Et nous, on souhaite à M. et J. tout le bonheur du monde.

Showroom Sophie Sarfati : le site

Formulaire de contact disponible ici.

PS : Comme on ne pouvait pas s’arrêter en si bon de chemin et qu’on a adoré la personnalité de Sophie, il se pourrait qu’un « Dans les coulisse de… Sophie Sarfati » se prépare pour la rentrée.

 


Crédits photos : DLBM