Hello les filles ! L’automne est bel et bien installé. On ne sait pas pour vous, mais les jours où l’on resterait bien au fond de notre lit sont un poil beaucoup plus nombreux que d’habitude. Le passage à l’heure d’hiver a donc été accueilli avec une petite danse de la joie grand plaisir.

Dans ces moments-là, recevoir dans notre boîte mail des propositions de mariages à 30 degrés sous le soleil suffit à nous redonner le sourire en un clin d’oeil (Oui, on se contente de choses simples ^^). Et celui d’aujourd’hui a été immortalisé par une photographe au talent fou, Camille Collin. Camille, nous avions découvert son travail sur le blog d’Anne puis sur celui de Deedee. A l’origine spécialiste des photos-portrait où elle réussit à faire ressortir le meilleur d’entre nous de façon totalement naturelle, notre pétillante photographe a décidé de développer de plus en plus le volet mariage de sa société.

Le résultat, vous le retrouvez aujourd’hui avec le mariage de G&M, qui se sont dit oui en juillet dernier à Toulon. On vous laisse admirer ces sublimes clichés qui parlent d’eux-même et on passe la parole à G. qui vous dit tout sur sa journée.

TOUT A COMMENCÉ

Septembre 2007. Je suis en 2ème année d’école d’ingénieur à Paris. C’est la rentrée et comme dans beaucoup d’autres écoles, on organise un week-end d’intégration pour les premières années. M. en fait partie.

Dans le train en direction de Seignosse, juste à côté d’Hossegor, je suis chargée de regrouper un maximum de premières années dans le wagon-restaurant pour faire plus ample connaissance. Je me suis retrouvée à discuter avec M. et sans que ce ne soit le coup de foudre, le courant est d’emblée passé entre nous et nous sommes très vite devenus amis. Les mois passant, et à force de passer énormément de temps ensemble, la limite entre l’amitié et l’amour est devenue plus floue et un soir, après avoir regardé un film ensemble, nous avons fini par nous embrasser.

IMG_0327dlbdlm

IMG_0356dlbdlm

J’AI SU QUE C’ÉTAIT LUI QUAND

La première fois que nous nous sommes embrassés, j’ai ressenti quelque chose que je n’avais jamais ressenti jusqu’alors (les fameux papillons ?). C’était peut-être un signe. Je me doutais que je tenais beaucoup à lui mais avec le recul, je me rends compte que je l’aimais déjà.

LA DEMANDE

Ce soir-là, nous étions à Marseille, ma ville d’origine où nous passions le week-end. M. avait réservé une table dans un restaurant dans les calanques avec un cadre sublime. Pendant le dîner, M. – qui s’amuse toujours à faire des blagues que lui seul peut comprendre – me disait en riant qu’il ne fallait pas que je m’attende à une demande en mariage ( !)

Après le dîner, nous sommes allés nous balader sur le chemin qui longeait la plage. Arrivés près des rochers, M. m’a tendu une petite boîte. L’idée d’une demande m’ayant traversé l’esprit, et vu la taille de la boîte, je reconnais m’être dit : « Bon, ce n’est pas une bague, dommage » .

A l’intérieur de la boîte se trouvait un petit cheval blanc Playmobil. Et là, j’ai compris. Il faut savoir que je disais toujours à M. sur le ton de la plaisanterie que le jour où il ferait sa demande, il faudrait qu’il y ait un cheval blanc sur la plage. La logistique pour amener un cheval blanc dans les calanques étant quelque peu fastidieuse, M. s’est donc rabattu sur le Playmobil. Le temps que je réalise, M. était déjà à genoux et m’a fait sa demande (avec la vraie bague !) et c’est en larmes que j’ai bien évidemment répondu oui.

Sur le chemin du retour, je me suis rendue compte que nous ne nous dirigions pas vers la maison de ma mère, où nous logions. En fait, M. avait réservé une chambre dans un des plus beaux hôtels de Marseille pour finir la soirée.

IMG_0346dlbdlm

IMG_0407dlbdlm

LE CHOIX DE LA ROBE

Pour ma part, je n’avais aucune idée de ce qui me plaisait. J’ai donc commencé à parcourir les sites de quelques créatrices en vogue sur les conseils d’amies.

Accompagnée de mes témoins ou de ma maman, j’ai rencontré quatre créatrices pour les premiers essayages. Chaque essayage était encore meilleur que le précédent. Pour la petite histoire, lors du tout premier essayage, je n’ai pas pu m’empêcher de verser ma petite larme (alors que la robe n’était même pas particulièrement jolie ^^)

Mon coup de cœur s’est finalement arrêté chez Laure de Sagazan. Et je ne regrette pas car j’ai adoré ma robe.

LES BASKETS DE LA MARIÉE

Pour mes chaussures, j’ai eu de la chance. Je ne voulais pas que ça traîne trop, alors j’ai embarqué une amie aux Galeries Lafayette pour le côté pratique et après avoir défini mes critères de sélection, en 15min c’était plié !

Par sécurité, j’ai quand même mis une paire de spartiates en back-up pour la fin de soirée.

IMG_0438dlbdlm

IMG_0448dlbdlm

IMG_0655dlbdlm

IMG_0665dlbdlm

LE PÊLE-MÊLE DES PRÉPARATIFS

Nous nous sommes fiancés en juillet et notre mariage a eu lieu en mai de l’année suivante. Nous avions donc à peine 10 mois pour organiser tout ça. Grâce à ma sœur, nous avons trouvé le lieu de réception très rapidement.

Comme nous avons fait le choix de ne pas prendre de wedding planner, nous nous sommes fait un planning mois par mois des choses à faire que nous actualisions régulièrement

M. a complètement mis la main à la pâte. C’est notamment lui qui a réalisé à la main les 200 faire-part de notre mariage en forme de billet d’avion. 

LA MUSIQUE QUE VOUS N’OUBLIEREZ PAS

Sans doute la musique du cocktail : nous avions pris un groupe de Bossa Nova, génial. Et le clou, c’est quand ma sœur, qui s’était entraînée avec eux en cachette, nous a fait la surprise de chanter pour nous.

IMG_0695dlbdlm

IMG_0885dlbdlm

IMG_1076dlbdlm

IMG_1144dlbdlm

IMG_1215dlbdlm

IMG_1220dlbdlm

  UN MOMENT MARQUANT

Le moment le plus marquant pour moi est sans doute la cérémonie laïque. L’émotion était très forte, nous avons échangé nos alliances et des vœux très personnels dont on nous reparle encore aujourd’hui. C’était vraiment magique.

IMG_1371dlbdlm

IMG_1372dlbdlm

 UNE IDÉE À VOUS PIQUER

Pour l’organisation, faire une liste des choses à faire mois par mois permet vraiment d’y voir plus clair et d’être moins stressée.

Pour la déco, mettre des petites bougies le long des allées si votre cadre le permet, rend super bien la nuit et ne représente pas un gros budget.

IMG_1392dlbdlm

 UN CONSEIL POUR LES NOUVELLES FIANCÉES

Pensez à confier à vos témoins un sac de secours, (contient plus qu’une trousse :) ). Le mien contenait : des spartiates, du Red Bull, du fil et une aiguille, un déodorant, mon parfum, une brosse à dent, du maquillage pour les retouches, des pansements. Avec tout ça, j’étais parée pour la journée !

IMG_1644dlbdlm

 

 


Photographe : Camille Collin (Excellente photographe, adorable, souriante et très discrète, le combo parfait !) ; Vidéaste : Christophe Collin (frère de Camille) ; Robe de mariée : Laure de Sagazan ; Chaussures : Mellow Yellow ; Lieu de réception : Résidence du Cap Brun (Toulon) ; Traiteur : Gaudefroy Receptions ; DJ : Vosta Evenements (tout le monde a été super content de la musique et nous aussi, ce qui n’est pas toujour évident pour les mariages) ;  Maquillage et mise en beauté : Brush Bar (Marseille)