Donatelle Godart signe une collection résolument glamour, qui emprunte à l’innocence du moment présent sa pureté insolente. La créatrice, en s’inspirant du vestiaire de jeunesse de sa mère, y fait un voyage iconique dans les années 60.

En donnant à cette nouvelle saison un air de décontraction élégante, elle renoue ainsi avec l’esprit de sa première collection, ses grands décolletés et ses pièces aux coupes épurées qui soulignent le corps de la mariée, les jeux de transparence qui accentuent son mystère. Les dentelles et les tulles se font discrets et deviennent des détails qui subliment les pièces pour donner à la collection une griffe couture. Ils marquent une taille, ornent un bouton, deviennent un voile gipsy, se nouent innocemment dans les cheveux de la mariée, comme le ruban en crêpe de soie et dentelle de Calais Something new qui joue sur l’esprit French Riviera. Une exception, Sun in the sky, sublime robe en tulle brodé, modèle de sensualité à l’état pur.

Pour la première fois, à côté des robes et jupes longues, Donatelle propose des créations peut-être plus destinées à un mariage civil, rompant ainsi avec la figure de la femme mariée en robe longue. Ces pièces, plus citadines, jouent le contraste en associant dans un même look des pièces à l’allure ultra-féminine, comme les chemisiers You Know et Bold avec leurs manches bouffantes et poignets boutonnés, et d’autres plus boyish comme la veste en crêpe Life, que l’on peut ceinturer en enroulant la taille d’un long ruban, pour accentuer ce jeu masculin féminin. Les robes courtes For me et In the sun sont une ode aux jambes libérées des femmes des 60’. Dans cet univers couture, les accessoires deviennent de véritables protagonistes du look de la mariée, comme Sleep in peace, long voile en tulle brodé de dentelle de Calais qui suit la traîne des robes et leur donne un style bohème chic, le voile court et rock Lady Bird en tulle pailleté et application de fleurs perlées ou une voilette en résille, Dragonfly, qui affirme le côté mode de la mariée.

Le glamour épuré de la collection 2020 de Donatelle Godart est une invitation à se sentir belle, à vivre avec son temps et flirter insolemment avec son futur mari. La mariée Donatelle Godart 2020 est libre. Plus femme que jamais en ce jour unique, elle ose et n’hésite pas à accessoiriser sa tenue de bijoux audacieux.


Photographer : Bastien Lattanzio ; Muse : Claire Guena ; Hair : Christelle Ribeiro ; Make up : Ismael Garcia Blanco ; Text : Carine Valette