Chose promise, chose due. Comme nous vous l’avions annoncé vendredi dernier, nous poursuivons notre saga spéciale mariées enceintes avec un autres article bourré de conseils pratiques.

Car, oui c’est un fait : les futures mariées enceintes angoissent (tout autant, si ce n’est plus que les autres) à l’idée de trouver la robe parfaite. 

Sans parler des autres inquiétudes : vais-je pouvoir faire la fête jusqu’au bout de la nuit, supporter des talons hauts avec mes pieds qui gonflent à la moindre hausse de température, profiter pleinement de ma journée, me sentir belle avec ce gros bidon ? Bref, on n’est pas sorties de l’auberge.

Et comme être enceinte ne veut pas dire subir son mariage et qu’il n’y a aucun raison que vous ne profitiez pas pleinement des deux bonheurs à la fois, voici quelques conseils et astuces pour être la plus épanouie des mariées.

Revue des sujets qui fâchent mais solutions qui vont avec :

La robe de mariée

Aucune inquiétude, beaucoup de créatrices s’adaptent parfaitement et anticipent vos changements de morphologies. Certes, cela nécessite plus d’essayages mais parlez-en lors de vos essayages. Pas de tabou, il y a une solution à tout. Vous ne pourrez pas tout porter, voir peut-être renoncer à la robe qui vous faisiez rêver mais vous serez quand même canon.

On vous invite d’ailleurs à aller découvrir les 5 conseils pour bien porter une robe de mariée enceinte selon Caroline Quesnel.

Les chaussures

Pas besoin de vous percher sur 10 centimètres de talons si c’est pour avoir les pieds en compote au bout de 30 secondes. On ne se berce pas d’illusions. On mise sur de jolies chaussures plates ou avec un mini talon. Bref, quelque chose dans lequel on est confort. Votre dos vous dira merci.

Nausée, jambes lourdes, bouffées de chaleur…

Que la future maman qui n’a jamais connu ces tracas lève la main. Car on aimerait voir ça… Ces petits tracas liés à la grossesse sont malheureusement inévitables mais tout à fait gérables. Il suffit juste d’être prévoyante et organisée. Ajoutez à votre kit de survie des bas de contention, du gel massant à l’Aloe Vera (attention, on mise sur des produits naturels et on évite les huiles essentielles), un brumisateur et des lingettes absorbantes. Vous serez plus sereine.

100% sans alcool

Quoi ? Pas le droit de boire du champagne ? Interdite de bulles ? Misère. On le sait, alcool rime avec fête. Mais sans alcool la fête peut être toute aussi folle.

Pas besoin de vous limiter à un verre d’eau tout tristounet. Un virgin mojito ou un cocktail girly seront aussi très festifs.

La position debout

Rien que l’idée de vous tenir debout toute la journée vous fatigue déjà. Là encore, il y a une solution. Déjà, rien ne vous empêche de prévoir une chaise sur laquelle vous asseoir pendant une partie du cocktail ou de carrément pousser le vice en créant un espace confort rien que pour vous et votre mari. Un joli banc en fer forgé ou un vieux canapé vintage, des coussins moelleux et le tour est joué.

Danser avec un gros ventre

Vous vous rêviez en Beyoncé vous trémoussant sur le dancefloor jusqu’au bout de la nuit ? Vous rêviez d’une chorégraphie du tonnerre pour montrer votre déhanché au monde entier ? Là aussi, il va falloir faire des concessions. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pourrez pas danser. Assumez votre bidon, vous être enceinte pas malade. Donc si l’envie vous prend de vous lancer dans une Macarena endiablée, faites-le. C’est votre mariage.


Crédit photos : Alison Bounce