A mon tour de vous faire partager, parmi les mille et une merveilles des collections 2015, les petits bijoux de robes qui ont illuminé mes journées le jour où je les ai découvertes.

Sans détour, je vous présente tout d’abord Ozgur. Ozgur est le petit nom donné à cette sublimité. Jupon aérien, taille marquée, manches en mousseline, décolleté parfaitement plongeant. Si la poitrine réussit à ne pas trop se faire la malle, pour moi c’est bingo, j’achète ! Ozgur n’a pas besoin d’en faire trop pour se faire remarquer. Et c’est ça qui me plait. Sa maman ? Notre bien aimée, Delphine Manivet.

ozgur Delphine Manivet 2015_coup de coeur DLBM

Bien évidemment, pensez-vous, ce n’est pas la seule robe qui m’a fait craquer chez Delphine cette rentrée.

Lorsqu’une blogopine (qui se reconnaîtra –coucou A. !) m’a fait découvrir récemment ce modèle, qu’elle avait repéré au showroom de la créatrice, je dois dire que je suis restée pantoise devant tant de d’élégance et d’intelligente.

Oui, cette robe est élégante car elle a ce petit supplément d’âme qui nous ramène instantanément aux années d’Audrey Hepburn (jugez par vous-même).

Mais Malo et Yves –les doux noms donnés à cette merveille, qui est, en réalité, l’association d’une jupe et d’un top- sont, oui, intelligents. Vous en connaissez beaucoup vous, des robes assez longues pour vous éviter de vous retrouver (au hasard, à la mairie) dans des situations plutôt inconfortables, et suffisamment raccourcies – augmentant vos chances de ne pas vous retrouver avec un bas de robe ayant grignoté de l’herbe fraîche ou du gravillon ? Malo et Yves l’ont fait. Alors on peut leur dire merci. (Merci !)

top malo jupe yves Delphine Manivet 2015_coup de coeur DLBM

Tant qu’on est chez Delphine, j’en profite pour faire une petite digression et vous montrer rapidement un modèle ne faisant pas partie des nouveautés de sa collection 2015 mais de sa collection « Signature » à savoir les modèles les plus populaires faisant souvent l’objet d’une reconduction au fil des saisons. Ce fut le cas cette saison. Et comme en ce moment, j’ai développé une petite obsession pour les jupes cloches, Alexis (c’est son petit nom) m’a forcément tapé dans l’œil. Pour une petite cérémonie civile, c’est le top, non ?

alexis Delphine Manivet 2015_coup de coeur DLBM

On plonge maintenant dans l’univers d’une autre créatrice incontournable de la wedding-sphère des temps modernes, j’ai nommé Marie Laporte.

Mon premier coup de cœur s’est dirigé vers Ella. Bon déjà, pour vous raconter un peu ma vie, je suis fan du prénom. Ensuite, je crois que ce qui me plait le plus c’est le bustier trompe l’œil qui garde l’esprit bustier (logique) tout en nous libérant de cette angoisse du sein qui partirait en balade sans prévenir (oui, je crois que je fais un blocage là-dessus). J’aime le dos aussi. La dentelle et les dos ouverts font souvent bon ménage. Ella, you rock !

Ella_1face Marie Laporte 2015 coup de coeur DLBM

Ella_2dos Marie Laporte 2015 coup de coeur DLBM

Et parce qu’au fond, on s’est (presque) toutes déjà imaginées en princesse, la robe Alexia m’a fait revoir en un tour de jupon, mon jugement sur le fait que l’on peut tout à fait être une mariée princesse mais pas meringue. Cette robe me fait totalement rêver.

Alexia_1face Marie Laporte 2015 coup de coeur DLBM

Alexia_2dos Marie Laporte coup de coeur DLBM

N’hésitez pas à vous perdre dans les abîmes de créativité des collections 2015 directement sur le site de Delphine Mavinet et le site de Marie Laporte. Futures mariées ou pas, rien que pour le plaisir des yeux, cela vaut le coup.

 

 


Crédits photos: Illustration: Campagne Marie Laporte 2015 ; Marie Laporte ; Delphine Manivet