La Collection La Mariée 2020 Anne de Lafforest marquait un tournant dans l’univers créatif de la Maison parisienne. Les robes sont plus couture, vaporeuses et voluptueuses tout en préservant les codes de la marque : fluidité des tissus et des courbes, décolletés élégants, détails travaillés…

Anne De Lafforest continue de nous surprendre avec une collection civile des plus audacieuses marquée en premier par le pantalon Claude, sa taille haute, sa coupe évasée… c’est le pantalon idéal pour une silhouette de rêve le Jour J. Pour celles qui préfèrent porter une jupe pour cette belle occasion, Vicky est élégante et sexy à la fois : fendue au milieu par des boutons chemisier, sa coupe fluide légèrement en trapèze ondule à chacun de vos pas.

Ces 2 modèles sont disponibles sur commande dans une grande palette de couleurs, pour les mariées originales ou pour coordonner les témoins.

Anne de Lafforest nous propose de marier ces 2 pièces avec : Achille : déclinaison en organza brodé d’un best-seller de la marque, il va parfaitement à toutes les morphologies. Rose : née d’un coup de coeur pour une dentelle de Calais traditionnelle, cette blouse est la pièce forte de cette collection avec son décolleté plissé et ses manches bouffantes. Louise : déclinaison de Rose en mousseline de soie brodée de plumetis, sa légèreté et sa transparence en font la pièce idéale pour les mariées modernes. C’est aussi une blouse très facile à reporter au quotidien. Emma : le petit bustier à baleine et boutons de soie, à porter sous les jolies blouses ou seul. Il se glisse également à la perfection avec Henri pour un look définitivement inoubliable. Henri : c’est le blouson de cette collection civile mais que l’on peut facilement porter sur la robe Sagittaire de la Collection Mariée 2020.

Cette collection est vendue sur le eshop de la Maison ; une façon pour toutes les mariées de France de pouvoir se marier facilement en Anne de Lafforest !

À partir de 180 € en boutique et sur la e-boutique.


Photos : Anne-Charlotte Moulard ; Coiffure et maquillage : Lola Maunoury ; Lieu : Les françaises