Nous les filles, on adore toute sorte de choses étranges. On prendrait le risque d’attraper un bon rhume plutôt que de se couvrir les épaules et cacher le dos nu de notre dernière acquisition (je veux parler de cette jolie robe qui nous faisait de l’oeil depuis des mois). On préfère avoir les oreilles en feu mais garder ces boucles d’oreilles qui nous compriment le lobe.

Sommes-nous un peu folles de nous infliger tout ça ? (On se le demande)

C’est comme se percher sur 12 centimètres de talons. On a mal aux pieds au bout de 30 min, et puis le temps passe… les pieds qui chauffent et une démarche approximative. Mais pfff, pas grave. On se sent belles et c’est tout ce qui compte.

Idée plutôt incongrue pour l’ensemble de la gente masculine qui a du mal à saisir la logique de ce comportement.  Mais, on assume et on recommence dès que l’occasion se présente.

Et la future mariée n’échappera pas à la règle. Elle aussi voudra se jucher sur des escarpins de folie. Sauf que là, c’est vous la star. Et votre démarche approximative risque de passer difficilement entre les mailles du filet (les yeux de vos invités, quoi).

Epargnez-vous donc le supplice avec ces quelques conseils que vous connaissez sûrement toutes déjà par coeur. (Mais on a préféré jouer la prudence et vous faire une piqûre de rappel. Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenues).

Commencez par choisir des chaussures dans lesquelles vous êtes confortables. Ah bon?Sans rire ! Si vous avez déjà mal aux pieds alors que vous n’avez pas encore quitté la boutique, oubliez. Et ne vous dites pas que le cuir finira pas se détendre. Ca sera sans doute le cas, mais pas suffisamment pour vous éviter toute douleur.

La cambrure doit aussi retenir toute votre attention. Si votre pied part en avant, c’est que la courbe de la chaussure n’est pas la bonne. On passe donc aux suivantes.

Choisissez des chaussures qui vous correspondent. Vous ne portez jamais de talons ? Ne prenez pas des chaussures vertigineuses. Vous êtes plutôt jean-baskets ? Ces stilettos à lanières hyper échancrées pourront vite devenir vos pires ennemies.

chaussures mariage DLBM

Dans tous les cas, évitez les trop hauts talons (on veut parler de plus de 10cm). C’est certes magnifique mais vous piétinerez toute la journée. Et plus les talons sont hauts, plus vite vos pieds vous rappelleront leurs limites d’endurance.

Portez vos chaussures avant le mariage. Entraînez-vous à marcher avec chez vous histoire de ne pas les abîmer. La chaussure se fera ainsi à votre pied et vice versa.

 Autre astuce de cordonnier : faites quelques légères incisions dans les semelles. Cela vous empêchera de glisser. Evidemment, on vous conseille plus de vous référer au conseil précédent. En portant vos souliers avant, vous patinerez un peu la semelle sans trop l’abîmer.

Ne lésinez pas sur les soins. Plus vos pieds seront doux et nourris, moins vous aurez mal. Alors sus aux crèmes qu’on laisse poser en couche épaisse sous des chaussettes toute la nuit.

Le jour J, optez pour les fameuses semelles en silicone à glisser dans le soulier (Scholl ou Compeed). Ca évitera que vos petons ne chauffent de trop. Pensez également à saupoudrer vos pieds de talc. Il absorbera la transpiration et évitera les ampoules.

Enfin, munissez-vous de pansements dans votre kit de survie. Ils vous sauveront la mise au cas où. Pour ne pas vous enfoncer dans l’herbe, il y a aussi des petits repose-talons en plastique. Transparents, ils seront invisibles et bien pratiques. Vous pourrez en dénichez juste ici.

Et prévoyez une paire de rechange. Soit des talons moins hauts, soit carrément des ballerines ou des baskets. Certes, votre robe trainera un peu par terre, mais c’est quand même plus facile pour danser non?


Crédits photos : Em the Gem ; Christian Louboutin