Vous avez remarqué comme on devient de plus en plus sensibles à notre façon de consommer. Pas un jour ne passe sans que l’on voit passer un article, un post ou une vidéo sur le slow fashion, le bio ou le produire éthique et durable. Les marques mettent ces valeurs en avant et c’est tant mieux. 

Et comme l’univers du mariage s’inspire du quotidien, il est aussi touché par ces considérations. Les futurs mariés essayent de concevoir une journée tournée vers d’autres valeurs plus personnelles. Leur Jour J devient donc plus intime. Si ces quelques phrases résonnent aussi pour vous et que vous avez cliqué pour parcourir cet article, voici quelques conseils et astuces pour concevoir un mariage minimaliste.

 EN TOUTE INTIMITÉ 

On remarque que les gros mariages n’ont plus tellement la côte. Les futurs mariés préfèrent inviter leur cercle rapproché, seulement les intimes ou les très proches. Quelque chose de plus convivial afin de passer du temps avec ceux qui comptent et ne pas passer leur journée à faire des mondanités avec de lointains cousins.

Le nombre d’invité est donc passé d’une moyenne de 150 personnes il y a encore 5 ans à 80 personnes cette dernière année. Et ce n’est pas pour cela que la journée semblera triste. Au contraire, une autre alchimie se crée. Les groupes se mélangent et prennent plus le temps de faire connaissance. L’ambiance devient tout de suite moins guindée et largement plus bienveillante.

 LE RETOUR DU CONVIVIAL 

Comme on vous le disait, les cérémonies laïques se multiplient. Pas forcément parce que les mariés croient moins. Mais ils souhaitent quelque chose de plus personnel, de moins conventionnel. Les anciennes générations assistent parfois un peu médusées à ce changement mais sortent toujours ravis de cette nouvelle expérience où l’émotion est au coeur de tout.

Idem pour les repas. Les buffets n’ont jamais eu autant de succès et les plats servis en centre de table font l’unanimité. Les grandes tablées ont remplacé les tables rondes et les longs cocktails sont privilégiés. Les amuse bouche sont choisis parce qu’ils sont composés de bons produits cuisinés simplement et non plus parce que sont associées 40 saveurs différentes.

 LA MULTIPLICATION DES SYMBOLES 

Et surtout, les mariés veulent raconter une histoire à leurs invités. Leur histoire. Ils n’hésitent plus à se livrer en se déclarant des voeux émouvants au possible, à introduire des rituels afin de rendre leur cérémonie plus  et à disséminer des clins d’oeil à leur histoire un peu partout : à travers une anecdote glissée dans le livret de cérémonie, à travers des cadeaux riches de sens, à travers des musiques savamment choisies pour la symbolique qu’elles représentent.

 UNE MISE EN SCÈNE ÉPURÉE 

La décoration est toujours très présente mais se retrouve beaucoup moins chargée. On misera sur l’environnement et sur un joli point de vue. En effet, les cérémonie ont lieu au milieu d’une clairière ou au sommet d’une falaise, les photos de couple se font dans des usines désaffectées ou dans des lieux insolites et en décalage total avec l’esprit d’un mariage. Et cela fait du bien car le rendu est tellement plus whaouh !

Quelques bougies, une jolie lumière et le tour est joué. Les mariés veulent de l’originalité et de la simplicité. Rien de superflu.

 DES MATIÈRES BRUTES ET NATURELLES 

Là encore, on assiste à une véritable révolution. Les vieilles granges avec des murs en pierres un peu abimées, les volets dont la peinture s’écaille, les jardins à la végétation endormie sont beaucoup plus plébiscités que des châteaux avec des jardins entretenus au cordeau.

Il y a quelques années, les nappes étaient blanches et en coton. On ne se posait même pas la question. Maintenant, cet aspect devient un vrai sujet : on veut du lien ou de la gaze de coton, des couleurs passées et délavées.

Et ça, c’est quant on utilise des nappes. Les tables en bois brut sont à la mode et sont sursollicitées. Et c’est vrai que le rendu est tellement charmant. On aime le côté rustique et rugueux des matières brutes qui donnent du caractère à n’importe quelle décoration.

 FINI LE GÂCHI 

En ce qui concerne la décoration, les fleurs sont toujours aussi présentes. On les choisit de saison et plutôt issues des pépinières de la région si c’est possible. On essaye de les réutiliser : par exemples les bouts de rangs de la cérémonie peuvent servir à orner les buffets du cocktail ou les chaises des mariés. Le bouquet de la mariée ne sera pas abandonné une fois lancé mais stabilisé pour être gardé en souvenir de cette journée.

Et surtout, on assiste à l’avènement des fleurs séchées. Dans les couronnes des mariés, au centre des tables ou en ornement d’arches de cérémonie, elles sublimeront votre décoration. Et vous pourrez les garder indéfiniment et laisser les bouquets à vos invités en souvenir.

 


Photos : Max KoliberdinLove Is A Big Deal via Green Wedding Shoes