Cela fait un petit moment que nous n’avons pas publié par ici. Ce n’est pas l’envie qui nous manquait mais plutôt le temps. Les semaines filent à une vitesse folle et les articles en attente s’accumulent.

Mais nous revenons aujourd’hui avec un joli reportage mariage qui sent bon le sud. Un joli jour très décontracté avec des mariés dont la joie de vivre semble contagieuse. Une ambiance de cour de récréation vintage et une décoration florale colorée sont venues égayer cette magnifique journée.    

      TOUT A COMMENCÉ 

Nous nous sommes rencontrés pendant nos études, moi en première année, lui en deuxième. Il y a 14 ans maintenant. Pas de coup de foudre, tout a commencé comme une amourette de post-adolescents qui fréquentent les soirées BDE.

 J’AI SU QUE C’ÉTAIT LUI QUAND 

Je ne me suis jamais posé de question. Nous avons tout construit ensemble naturellement, nous ne nous sommes pas rendus compte du temps qui passait. Ça a toujours été évident.

 LA DEMANDE 

Je pensais me rendre à un dîner chez des amis à lui, chez qui je n’étais jamais allée. J’avais passé une journée terrible, il avait plu sans cesse (nous étions en novembre), Paris était violente et grise. Il était tout sourire en me récupérant en bas de l’immeuble. J’ai passé les 7 étages dans l’escalier à me plaindre. J’ai finalement découvert au dernier étage un petit appartement incroyable avec une vue à 360° sur la ville. C’était en réalité un appartement qu’il avait loué, quand j’ai vu qu’il n’y avait personne j’ai tout de suite compris. Je n’aime pas le champagne, la demande a été faite sur le balcon face aux plus beaux monuments de Paris illuminés, avec ma bière belge préférée.

 

 LE CHOIX DE LA ROBE 

J’ai fait une dizaine d’essayages en tout, en essayant de balayer toutes les possibilités pour me faire une idée : créatrices, boutiques, vente de seconde main, prêt-à-porter de mariage. J’ai trouvé assez frustrant d’essayer des robes de créatrices que l’on découvre ensuite bien trop chères et à l’inverse je n’ai pas aimé le manque d’intimité et de relation à la création qu’il y a dans les boutiques.

Au final après tout ce processus, j’en suis revenue à la toute première créatrice, rencontrée sur le salon du mariage (que je ne voulais pourtant pas faire au départ et où deux amies m’ont traînée). Il s’agit d’Anna Dautry. J’avais passé un moment d’essayage très agréable, très doux, et je m’étais sentie belle dans plusieurs modèles. J’ai donc choisi la créatrice plutôt qu’un modèle. Même si pour mes amies le modèle était évident depuis le début, elles avaient eu un coup de coeur. J’ai fait des modifications sur ce modèle, pour qu’il soit exactement comme je l’imaginais.

Pour le dimanche j’ai choisi une robe Sessun Oui.

 

 LES BASKETS DE LA MARIÉE 

J’avais entendu dire que les escarpins Patricia Blanchet étaient très confortables, qu’ils étaient un peu les escarpins parfaits de la parisienne tout le temps à pied. J’ai repéré sur le site un modèle tout en paillettes multicolores incroyable, les Gaby Rainbow. Je suis allée en boutique et je les ai immédiatement achetées. Je n’ai rien regardé d’autre. Et je n’ai pas regretté : j’ai fini par les enlever à 4h du matin pour mettre des baskets, mais depuis midi je ne les avais pas senties alors que je n’avais pas cessé de marcher, sauter, courir…

 

 LE PÊLE-MÊLE DES PRÉPARATIFS 

Nous avons eu quasiment deux ans de préparatifs, cela a donc été dilué, nous avons eu des périodes pendant lesquelles nous n’avons rien fait. Nous nous sommes partagés les tâches : lui la sélection des lieux à visiter, moi la déco, lui la vidéo, moi la photo etc. Le seul moment pénible a été les faire-parts que nous avons créés nous-mêmes, vraiment long et fastidieux.
Nous avons été particulièrement accompagnés par Marie de Botanique & Vieilles Dentelles, qui s’est chargée des fleurs mais également d’une grande partie des éléments de déco. Elle a été un véritable guide, cherchant sans relâche les bonnes chaises, les bonnes serviettes etc (je savais assez précisément ce que je voulais :)).
Nous avons pris un traiteur pour le samedi. Pour tout le reste nous avons géré avec nos familles (nous étions déjà 80 à table le vendredi soir). Le dimanche nous avons fait un « brunch des familles » : chaque famille a préparé ses spécialités régionales fétiches.
Et nous avons impliqué tous nos proches : trois amis ont animé la cérémonie laïque, les demoiselles d’honneur ont fait la citronnade, un cousin mixologue a fait les cocktails, un ami s’est occupé de gérer les fûts de bière, ma soeur a fait l’urne etc.

 LA MUSIQUE QUE VOUS N’OUBLIEREZ PAS 

Promises de Calvin Harris. Quand nous avons quitté le gîte le dimanche soir, nous étions la dernière voiture à partir. Nous suivions nos amis vers un autre endroit où nous allions nous retrouver. La lumière du crépuscule était sublime sur les vignes. Nous étions à la fois heureux et déjà nostalgiques. Et cette chanson est passée à la radio.

 

 UN MOMENT MARQUANT 

Toute la cérémonie laïque a été un moment extraordinaire. C’est là que j’ai compris le rite initiatique qu’est le mariage.

 

 UNE IDÉE À VOUS PIQUER 

Nous avons fabriqué nos alliances dans un atelier qui s’appelle La bague au doigt. Un atelier d’une matinée pendant laquelle nous avons travaillé la matière, martelé, poli, gravé, pour réaliser chacun l’alliance de l’autre. C’était un moment génial et ça rend l’objet encore plus symbolique.

En déco, nous avons chiné des assiettes anciennes dépareillées chez Emmaus pendant plus d’un an. Le rendu était super. Et comme nous les avions tamponnées au dos, les invités pouvaient repartir avec comme souvenir. Tout le monde a adoré.

Et sinon pour le dimanche nous avons fait un bingo : une roue, des cartons et de paniers garnis de nos régions à gagner. C’est toujours efficace un bingo :).

 

 UN CONSEILS POUR LES NOUVELLES FIANCÉES 

Appréciez les préparatifs : la préparation fait partie du mariage, tout le processus de rencontre des prestataires a été très important et très agréable. Ce sont des gens qui vont vous accompagner pendant un moment très intime de votre vie, nous les avons choisis en se demandant s’ils pourraient être nos amis, et nous n’avons pas regretté.

Faites votre mariage à votre image : évitez de reproduire tout ce que Pinterest montre comme le mariage parfait, essayez de faire des choses qui ont du sens pour vous et qui vous ressemblent. Par exemple, nous avons fait les traditionnels gobelets en plastique personnalisés, mais nous avons fait la création avec des citations à nous, très connues de nos amis. Les nappes étaient en fait des draps anciens brodés de nos familles. Cherchez la symbolique, pas la facilité :).

 

 


Robe de mariée : Anna Dautry ; Costume : Rives ; Noeud papillon : Edmunds ; Chaussures mariée : Patricia Blanchet ; Chaussure marié : Bobbies ; Bijoux : Lou Yetu ; Maquillage : La Coquetterie by Elise ; Coiffure : une amie de la famille ; Traiteur : Vinocircus – La cantine oenologique ; Lieu : Domaine de la Grangette ; Photographe : Rock’n Brides ; Vidéaste : Just Filmed ; DJ : Monsieur Jules ; Fleurs et décor : Botanique & Vieilles Dentelles