N&B, EN COUPLE DEPUIS 8 ANS #SÉANCE D’ENGAGEMENT

Séance d'engagement Nathalie et BenjaminChaque année, à cette même date, le monde est divisé en deux camps (exagération niveau 3 mais c’est plus simple de caricaturer) : les « haters » de la Saint-Valentin. Trop commerciale, trop kitsch, trop cul-cul la pralinette… En couple ou pas, les « haters » préfèrent boycotter cette « fête », scandant à qui veut l’entendre que l’on n’a pas besoin d’attendre un jour en particulier pour se dire que l’on s’aime.

En face, il y a les « lovers ». On les imagine passant la journée à préparer minutieusement la soirée à venir, étalant pétales de roses et bougies parfumées dans tout l’appartement, juste après avoir confirmé la réservation pour deux au restaurant qui servira son menu unique spécial 14 février.

On ne va pas se mentir, socialement, ça passe toujours mieux de faire partie du premier camp. Non pas que l’on soit des petits moutons sauvages, mais les débordements d’amour au coulis de fraises des bois en public… mouais, bof.

Et puis ce matin, un article du Monde nous a fait sourire. « On se moque de la Saint-Valentin parce qu’elle est collective. Tout le monde prend d’assaut les restaurants à menus fixes, tout le monde s’aime en même temps ». Au fond, le simple fait que l’on se surprenne ce jour-là à essayer d’avoir une micro attention particulière pour l’autre, ou pour les personnes qui vous sont chères, prouve bien que l’on accorde à sa façon un semblant d’intérêt à cette fête. Et là, on se retrouve un peu moins nombreux dans le camp des « haters », sans pour autant s’identifier aux « lovers ».

Conclusion : En réalité, nous sommes pas mal à entrer dans la catégorie « lovers modérées ». Et en temps que modérées qui se découvrent, nous avions quand même envie de vous souhaiter une belle Saint-Valentin. Les américains eux, l’ont compris, et la Saint-Valentin est surtout l’occasion de se retrouver en couple, mais aussi en famille ou entre amis.

Alors, pour vous donner notre petit pesant d’amour, on vous présente N&B, deux amoureux français ayant justement posé leurs valises à San Francisco. Ils reviendront en France au mois de juin pour célébrer leur union. Camille Marciano, la photographe, a profité d’un séjour en Californie pour immortaliser leur séance d’engagement. On vous laisse donc avec eux pour découvrir un petit bout de leur histoire.

CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-4                                 RONDCOEURPT VOTRE RENCONTRE : OÙ ? QUAND ? COMMENT ? RONDCOEURPT

N. : Un soir en fin de semaine, comme très souvent, des copains et moi décidons de passer la soirée dans un bar. B. était là, assis à une autre table avec ses amis. Je l’ai très vite remarqué. La « chance » a voulu que nous ayons une amie en commun présente ce soir-là. C’est elle qui a fait les présentations. A partir de ce moment, nous avons eu l’occasion de nous croiser à un certain nombre de soirées grâce à nos amis communs mais nous nous sommes tout de même tournés autour pendant 3 ans avant de se décider. 

B. : Nous nous sommes vus pour la première fois dans un bar. Bon, en réalité, c’est plutôt elle qui m’a vu. A l’époque, je n’étais pas seul donc je ne l’ai pas vraiment remarquée tout de suite. Ce n’est que plus tard lorsque j’ai de nouveau été célibataire, que j’ai fait plus attention à elle. 

CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-15 CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-25

RONDCOEURPT LE PREMIER BAISER RONDCOEURPT

N. : Nous avons échangé notre premier baiser au cours d’une de nos nombreuses soirées entre potes. Mais pour être honnête, ce n’est pas mon souvenir le plus distinct de notre histoire…!

B. : En boîte, après s’être tournés autour pendant un long, très long moment.

RONDCOEURPT ET ENSUITE ? RONDCOEURPT

N. : Pendant plusieurs années, nous ne nous sommes vus qu’occasionnellement puisque nous habitions à plusieurs kilomètres l’un de l’autre. Mais chaque fois que l’on se retrouvait, on retombait dans les bras l’un de l’autre. Quelque temps plus tard, B. a décidé d’officialiser les choses à la soirée qu’il organisait pour son anniversaire. C’était il y a 8 ans.

Deux fois par semaine, il faisait 3 heures de route pour venir me voir et le week-end c’est moi qui venait chez lui. Nous avons fini par nous installer ensemble et plus tard, nous avons monté notre société. Ensemble, toujours. Bref, on ne se quitte plus !

B. : On habitait à 3 heures de distance, donc au départ, nous avions du mal à nous imaginer vivre quelque chose de vraiment sérieux. Nous ne nous croisions que tous les 2 mois environ. Et puis finalement, le soir de mon anniversaire, j’ai eu envie d’officialiser les choses. Je n’avais rien prévu mais ça s’est fait naturellement.CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-32CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-62CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-76CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-75

RONDCOEURPT LA QUALITÉ QUE J’AIME LE PLUS  RONDCOEURPT

N. : Sa gentillesse et son humour. Il est toujours prêt à venir en aide aux autres et peut-être parfois même un peu trop. Son humour, c’est la chose qui m’a le plus séduite chez lui !

B. : Son intelligence, son intégrité, son humour, sa cuisine et sa gentillesse. Mince, ça fait cinq.

RONDCOEURPT SON PETIT DÉFAUT RONDCOEURPT

N. : Il est très tête en l’air ! Mais en fait, je crois que ça me fait beaucoup rire aussi.

B. : Elle a toujours froid. Même dans un sauna. Oui, même dans un sauna.

RONDCOEURPT SON PLUS BEAU CADEAU RONDCOEURPT

N. : Je pense que c’est sa demande en mariage. C’était à San Francisco, dans un petit coin de rue que l’on affectionne tout particulièrement et avec une vue imprenable sur toute la baie. Bref, un moment magique !

B. : À vrai dire, je valorise plus les petits « cadeaux » de tous les jours que les biens matériels : un bon petit apéro, me préparer un bain etc…CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-2CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-43CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-60

RONDCOEURPT QUI A PARLÉ MARIAGE EN PREMIER RONDCOEURPT

N. : Sans aucun doute, c’est moi ! Il n’était pas vraiment prêt il y a quelques années et moi sûrement un peu trop pressée.

B. : C’est elle ! Je la mets au défi de dire le contraire.CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-81CamilleMarciano_Nathalie_Benjamin_LR-84

RONDCOEURPT  PROCHAINE ÉTAPE APRÈS LE MARIAGE RONDCOEURPT

N. : Nous avons encore le temps mais un petit bébé, ça serait bien.

B. : Bah le div… Non je plaisante, évidemment ! Nous allons profiter de notre vie à deux, que ce soit socialement ou professionnellement. Puis d’ici quelques années, on verra ce qui arrivera.signature_danslesbasketsdelamariée

Crédits photos : Camille Marciano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *