Cela faisait un moment qu’on n’avait pas publié une séance d’engagement sur le blog. La dernière remonte à plus d’un mois… Le temps passe bien vite. Et pour être bien honnêtes avec vous, cette petite dose d’amour nous manquait… Car on aime comme vous découvrir l’histoire de deux amoureux et de voir leur amour transparaitre sur leurs photos.

Aujourd’hui, on part s’aérer l’esprit avec F. et J. qui s’aiment passionnément depuis six ans. Ils vivent leur amour avec une petite touche wild qui nous séduit particulièrement. Leur histoire est un mélange de spontanéité, de poésie et de vie de bohème. 

F. et J. aiment la nature et les grands espaces. C’est donc tout naturellement qu’ils ont souhaité immortaliser leur amour au grand air. Et c’est Raphaël Melka qui a réussi à capter ce moment. Et cela donne une séance d’engagement aux couleurs d’automne et qui donne bien envie de se blottir dans un gros pull en laine (et aussi dans les bras de son amoureux).

 LA RENCONTRE  

F. : Un après-midi de janvier 2011, je sonne à la porte d’un appartement inconnu, il m’ouvre, m’indique où me changer. Je passe au maquillage, moteur, ça tourne, action ! Quelques semaines plus tard, un mail pour se revoir… Pour un autre projet.

J. : On s’est rencontrés sur le tournage d’un clip pour le groupe « PlusGuest ». Le titre du morceau est « Find My Place »… et c’est ce qui s’est passé !

  LE PREMIER BAISER 

F. : Des bières qui montent à la tête, un thé magique chez moi, et sur un malentendu de livre prêté : Moi : -C’est drôle, tu viens chez moi, et tu repars avec un bouquin… Lui : – Je repartirai pas qu’avec un bouquin.. et bim. Cachou qui profite de son baiser (volé?) pour s’échapper par la porte entrouverte. C’est décidément une histoire de pas de porte…

J. : C’est un mélange d’histoire belge, de littérature et de chat qui s’échappe.

 ET ENSUITE ? 

F. : Trois mois après, les premières vacances tous les deux, un road trip sur la côte basque. En septembre, on emménageait ensemble. Un an après, on déménageait en Nouvelle-Zélande. Et ça continue !

J. : Au bout d’une semaine nous avons remarqué notre intérêt commun pour la Nouvelle-Zélande. Un an plus tard, nous partions pour une année. Vivre ensemble dans un van, voilà un bon moyen de connaître l’autre. Depuis, nous passons une grande partie de l’année à Strasbourg et passons quelques temps en Colombie Britannique depuis trois ans. Là où nous nous sommes fiancés.

 LA QUALITÉ QUE J’AIME LE PLUS 

F. : C’est un tout. Son entièreté. Sa douceur. Sa générosité.

J. : Son audace. Nous sommes arrivés dans un ancien village de pêcheurs en Nouvelle-Zélande à la tombée de la nuit. Nous sommes allés prendre une bière dans l’unique pub. Au bout d’une heure, sur un coup de tête, elle propose de s’installer dans le village. C’est ce qu’on a fait évidemment.

 SON PETIT DÉFAUT 

F. : Il n’a jamais lu le livre que je voulais lui prêter !

J. : Son empressement. Les projets doivent se réaliser maintenant et tout de suite… ou presque.

 SON PLUS BEAU CADEAU 

F. : Chaque anniversaire, il me fabrique une carte, dessins, paillettes, collages… tout y passe.

J. : Il est difficile de me faire des surprises. Mais pour mes 30 ans, en plein mois de janvier, en Alsace, elle a organisé un feu de camp géant avec grillade et flambeau en plein milieu de la forêt. Tous mes amis étaient là. Ensuite le cadeau qu’elle a imaginé et auquel tout le monde a participé était une randonnée en autonomie aux Îles Lofoten en Norvège.

 QUI A PARLÉ MARIAGE EN PREMIER ? 

F. : Moi ? Je ne sais plus. On faisait beaucoup de blagues, et la blague est devenue très sérieuse ! Il m’a demandé si je voulais l’épouser le 1er août 2016. On était sur l’île au Canada où nous passons chaque année quelques mois, pour observer les baleines. C’était un moment magique. Il y avait de l’orage, un héron est passé dans le ciel, un marsouin nageait dans la mer devant nous. Il n’a pas attendu que je dise oui pour me mettre la bague !

J. : Personne n’en a vraiment parlé en premier. C’était assez évident pour tous les deux. Par contre, elle pensait que je ne demanderai jamais par surprise (je fais rarement des surprises). Mais alors qu’elle ne s’y attendait vraiment pas du tout, je l’ai demandé en mariage sur une île déserte dans une réserve indienne entourée de baleines.

 PROCHAINE ÉTAPE APRÈS LE MARIAGE 

F. : On continue comme on a commencé. Le mariage ne va rien changer à notre quotidien ou à notre façon de voir la vie… On envisage d’acheter un voilier au printemps prochain et de naviguer pendant quelques semaines/mois/années… Associé à un projet vidéo environnemental. Affaire à suivre !

J. : La vie à deux encore un petit moment, c’est plus simple pour voyager.

 


Crédits photos : Raphaël Melka