Ponts du mois de mai obligent – et à en juger au nombre croissant de groupes EVJF repérés à 10km dans les rues, vous êtes nombreuses à profiter de ces week-end prolongés pour kidnapper la promise (ou vous faire kidnapper) et partir à l’aventure.

Il y a quelques temps, nous profitions de l’arrivée du printemps pour vous proposer, durant une semaine spéciale Enterrement de vie de jeune fille, une poignée de conseils et idées relatifs à ce passage désormais quasi incontournable des futures mariées nouvelle génération.

Même si à cette période de l’année, bon nombre d’entre vous sont déjà à un stade avancé de leur organisation, certaines nous ont gentiment écrit pour nous dire qu’il leur aurait été bien utile d’avoir un mémo fil conducteur de l’organisation d’un enterrement de vie de jeune fille.

Ayant moi-même plongé dans la soupe « Organisation EVJF de M. », j’ai préféré attendre d’avoir un peu de recul sur les différentes étapes avant de vous pondre quelque chose de réaliste. Chose promise, chose due, voilà donc un récap’ de toutes les étapes à prendre en compte et questions à vous poser lorsque vous organisez un EVJF. 

« HAPPY ACTU 2016 : Malgré ces conseils, vous sentez que vous manquez de temps ou d’idées pour organiser un EVJF qui dé-po-te ? Rendez-vous sur le site de notre agence d’organisation de mariages et EVJF, Comptoir des noces. Quelque soit la taille de votre groupe, nous avons (au moins) mille idées qui fourmillent et vous attendent pour que votre EVJF ou celui de votre meilleure amie soit pensé dans les moindres détails et (surtout) respecte votre budget ! Des bises. Linda et Marie. »

QUI PARTICIPE ?

Dans un enterrement de vie de jeune fille, on retrouve le plus souvent les futures témoins, demoiselles d’honneur et/ou autres amies très proches de la future mariée. On peut aussi y inviter un membre de la famille (sœur, cousine etc. ). Quoiqu’il en soit, on aura beau dire, mais le mieux à faire, c’est de demander en amont à la future mariée qui elle souhaite avoir auprès d’elle pour cette occasion. Comme ça, pas de débat ! Ni de gaffe possible en invitant la relou de service personne qu’il ne fallait pas.

Demandez-lui de vous faire une liste exhaustive comportant les noms, e-mails (ou comptes Facebook) et numéros de téléphone.

COMBIEN DE PERSONNES ?

Honnêtement, on trouve de tout. Cela peut aller de 4…à 20 ! Et même si 20 personnes peut vous paraître fou, c’est loin d’être mission impossible (pour l’avoir vécu, loin de là !). Tout est une question d’or-ga-ni-sa-tion. Et de bon sens. Les activités choisies pour un groupe de 6 filles ne pourront à l’évidence pas être les mêmes que celles d’un groupe de 15.

Si organiser un anniversaire ou des vacances à 20 ne vous semble pas aberrant, pas de raison de stresser avec un EVJF où vous serez très nombreuses.

Néanmoins, il est vrai que la tendance raisonnable observée tourne plutôt autour de 6 à 10 personnes.

QUAND L’ORGANISER ? QUEL BUDGET ALLOUER ?

Là aussi, il faut être un peu regardantes sur la date. Idéalement, arrangez-vous pour qu’elle ne soit pas trop près du jour du mariage (si vous ne voulez pas d’une mariée stressée qui ne pourra s’empêcher de s’éclipser discrètement pour passer des coups de fils « urgents » relatifs à l’organisation du jour J).

Trouvez donc une date au moins trois semaines avant le mariage pour être tranquilles. Ou sinon, misez sur un jour entre le mariage civil et le religieux / laïque s’il y a un écart important entre les deux dates.

Astuce : Utilisez l’application Doodle, planificateur d’événements bien utile, pour demander à tout le monde 2 choses importantes : disponibilités + budget.

Cela vous évitera de devoir courir après tout le monde et de savoir en un clin d’œil « qui » est disponible et « quand » (proposez plusieurs dates et demandez aux filles de cocher toutes les dates où elles sont théoriquement libres).

Niveau budget, l’avantage de cette appli est que vous pouvez choisir de répondre de façon anonyme. Proposez donc différents types de budgets (ex : moins de 80€ / entre 80 et 130€ / entre 130 et 160€…) et respectez le choix du budget de la majorité.

De la même façon que l’on peut assister à un beau mariage à petit budget, il n’est pas nécessairement obligatoire d’avoir un gros budget EVJF pour bien s’amuser. Les filles (qui parfois ont plusieurs mariages à célébrer la même année) vous seront d’autant plus reconnaissante de soulager leur porte-monnaie. Veillez donc aussi à ne surtout pas déborder du budget que vous vous êtes fixées. Il n’est jamais agréable de se voir réclamer de l’argent non prévu, à la dernière minute.

COMBIEN DE TEMPS DOIT DURER UN EVJF ?

Là encore, c’est clairement une question de budget. Il va de soi qu’avec un plus gros budget, on peut s’imaginer partir tout un week-end à Barcelone. Mais bien sûr, il est tout à fait possible de trouver des activités sympas en restant dans sa propre ville et organiser un EVJF inoubliable pour la future mariée en misant juste sur l’après-midi et/ou la soirée.

Le grand appartement ou la maison de campagne de l’une des invitées peut également être la solution idéale pour faire des économies et rester réunies le temps d’un week-end. Autre alternative, jetez un œil sur le site Airbnb, regorgeant de logements vraiment cool et à prix plutôt abordables pour s’évader le temps d’un week-end à quelques heures de chez vous.

LA DATE, ON LUI DIT ?

Personnellement, je fais partie de cette catégorie de personnes qui détesteraient ne pas être prévenue (idem pour les gros anniversaires surprises d’ailleurs). Sans doute un petit côté control freak refoulé. Toujours est-il que, se voir réveillée par une horde de nanas excitées vos copines sans y avoir été un minimum préparée psychologiquement -alors que l’on se réjouissait peut-être déjà de passer le week-end peinarde à buller en pyjama dans son appart pas rangé (hum… vous n’étiez pas conviées au départ, que je sache) – ce n’est fran-che-ment pas ma tasse de thé.

Mais BON, pour en revenir à la question, cela dépend de l’emploi du temps de la future mariée.

Un conseil : une fois la date choisie, si vous préférez la lui cacher, vérifiez discrètement avec le futur époux si elle n’a pas calé dans son emploi du temps quelque chose à ce moment là et veillez à ce qu’il s’assure qu’elle ne fixe rien d’autre à cette date. Ou demandez-lui d’organiser avec elle un faux week-end en amoureux pour être certaines qu’elle soit là (on est jamais trop prudentes !)

Quoiqu’il en soit, et pour se détacher d’une idée reçue, sachez que même si la future mariée connaît la date de son EVJF, cela ne gâchera en rien la surprise puisque le mystère restera a priori entier sur tout ce qui l’attend.

Desktop31

 ON BRAINSTORME / ON ELIMINE / ON PRIORISE

Une fois toutes les questions d’ordre pratique résolues, il est temps de faire une liste des idées d’activités à faire ensemble en fonction des goûts de la future mariée MAIS AUSSI (insistance puissance 3) de ce qui plaira sans doute à la majorité.

Pensez qu’un EVJF, même s’il reste évidemment centré sur la future mariée, c’est avant tout un bon moment entre copines. Alors dites-vous que, même si la future mariée est une sportive aguerrie et serait aux anges de passer une journée remplie d’activités sportives, il n’en sera pas forcément de même pour tout le monde.

Et il n’y a rien de pire que de voir une copine tirer la tronche pendant des heures et voir presque écrit sur son front « Hâte de rentrer chez moi » un jour où l’on est censées passer juste un super moment.

La solution : Trouvez le juste équilibre entre les envies de la mariée et celles de ses copines et ne forcez personne à faire une activité.

DERNIERES PETITES ASTUCES

– Prenez de l’avance. Un peu comme pour les mariages, les meilleurs prestataires sont réservés en premier. Plus vous vous y prendrez tôt, plus vous aurez de chance d’obtenir les meilleures prestations à la date choisie ou de faire des économies.

– N’enchaînez pas les activités. C’est sans doute l’erreur la plus souvent commise. Ce n’est pas un marathon. Sachez alterner les moments un peu plus speed avec des moments de détente. Et prévoyez une bonne marge entre deux activités. On n’est jamais à l’abri d’un imprévu. Si cela peut vous éviter de stresser le jour J.

– Démarrez une conversation groupée. Elle vous permettra de faire un récap’ régulier de l’avancée des choses pour que personne ne perde le fil. A l’inverse, pour ne pas lasser les gens, il est inutile de demander l’avis de tout le monde à chaque micro étape de l’organisation. Personne ne vous en voudra de ne pas vous être concertées avant de décaler l’heure du cours de maquillage d’une demi heure pour des raisons pratiques.

Certaines ne seront pas forcément d’accord, mais il n’est pas du tout obligatoire de toutes vous rencontrer avant l’EVJF, même si vous ne vous connaissez pas toutes. Faites-le une seule fois si vraiment vous y tenez et de préférence à une étape assez avancée de l’organisation (au moins vous savez déjà de quoi vous parlez). Mais les réunions toutes les 2 semaines, honnêtement ça ne fera pas plus avancer le schmilblick et aura même tendance à vous ralentir. Tout peut se gérer à distance et le jour J, il suffira de ne pas oublier sa bonne humeur pour que tout se passe bien !

– Créez une cagnotte virtuelle. Il existe de nombreux sites permettant de réunir des sommes d’argent destinées à une dépense commune. Les plus connus sont Leetchi ou Le Pot Commun. Moyennant une petite commission pour le site (environ 4% de la somme totale), vous pourrez demander à chacune des filles d’alimenter directement le compte pour éviter à une seule personne d’avancer les frais.

Si vous voulez éviter de passer par ces sites, désignez alors une seule personne qui enverra son RIB à tout le monde et sera chargée de récolter l’argent et donc de régler les dépenses.

Astuce : Si vous vous y prenez bien à l’avance, proposez au groupe – pour celles qui le préfèrent – de verser chaque mois sur le compte choisi, une partie de la somme globale (décidée en avance). Payer 120€ en 4 fois, c’est toujours plus agréable que de donner la somme d’un coup. Et cela motivera peut-être plus celles qui hésitaient à venir pour des raisons financières.

– Envoyez le programme détaillé de la / des journée(s) à tout le monde (avec répartition des tâches, si nécessaire) à J-10 pour être certaine que tout le monde ait bien compris la même chose.

– Restez zen. On est bien d’accord, c’est un EVJF que vous êtes en train de préparer, pas un oral du bac. Partez du principe que de toute façon, il y aura des différences d’investissement. Ou du moins, vous pourrez le percevoir comme tel. Préparez-vous aussi à souvent devoir relancer.

Ne le prenez pas mal, organiser c’est aussi une question de personnalité et ce n’est pas inné pour tout le monde. Alors plutôt que de rouspéter dans votre coin, n’hésitez pas à solliciter directement l’aide des filles pour une mission précise (confirmer les réservations à J-7, imprimer des documents etc.). Ne sachant peut-être pas comment se rendre utile, elles seront sans doute ravies d’apporter leur pierre à l’édifice.

BONUS

Pour finir, ne minimisez par l’importance des petits goodies pour les invitées. Des tote bags personnalisés, des badges, des photos Polaroïds, des petits tatouages éphémères pour chacune, bref autant de petites attentions qui feront de ce moment un joyeux souvenir pour toutes et pas seulement pour la future mariée.


Crédits photos : Pinterest ; Tinker Style