Les faire-part, c’est une des étapes clés dans la préparation de votre mariage. Celle qui marque le début du marathon mariage aux yeux de vos invités. Mais pour vous, c’est aussi la première étape qui matérialise le Jour J à venir. Du moins, dès lors que vous ressortirez de La Poste les mains vides.

Donc, on vous prévient, cet article sera fourni car en matière de faire-part, il y a beaucoup de choses à dire et les questions se bousculent au portillon : Comment les rédiger ? Quelles infos y faire figurer ? Quand les envoyer et à qui ? En combien d’exemplaires ? Sous quel format ? … Sans compter tous les cas un peu particuliers : mariage à l’étranger, langues différentes, parents divorcés…

Vous l’aurez compris, le sujet est bien plus vaste qu’il n’y paraît. On a donc décidé de prendre les choses point par point. Histoire d’être le plus clair possible et de vous apporter tous les renseignements pour faire les choses sans faux-pas.

QUAND ENVOYER LES FAIRE-PART ? 

En général, il est conseillé d’envoyer vos faire-part 3 mois avant la date de votre mariage. Inutile de prévoir un délai trop long sous peine de voir vos faire-part oubliés au fond d’un tiroir ou sous une pile de courrier à traiter. En trois mois, vos invités auront largement le temps de prendre leurs dispositions (poser des congés, prendre leurs billets et réserver un hôtel).

Cependant, ce délai peut être plus long si vous vous mariez à l’étranger ou si votre mariage tombe pendant les vacances d’été. Dans ce cas, envoyez vos invitations 4 mois à l’avance. Cela suffit largement, surtout si vous avez déjà anticipé avec un Save The Date.

QUEL DÉLAI DE RÉPONSE ? 

Là encore, il faut prévoir un délai de réponse suffisamment long mais pas trop non plus. Le délai moyen en la matière est de un mois. Cela laisse à vos invités le temps de planifier un peu leur week-end et de voir s’ils sont dispo ou non.

Attention : ce délai d’un mois ne doit pas finir la veille de votre mariage. Prenez en compte la marge de manoeuvre dont vous aurez besoin pour relancer les retardataires (il y en a toujours) ainsi que la date à laquelle vous devrez indiquer le nombre définitif d’invités à vos prestataires.

QUEL CONTENU ? 

Que vous optiez pour une version moderne ou plus classique, vos faire-part devront contenir un certain nombre d’informations indispensables :

  • Le nom des personnes invitantes : cela peut être vos parents ou vous-même. Si vous souhaitez respecter les traditions et les règles de bienséance, sachez que ce sont les grands-parents et les parents des mariés qui invitent au mariage. En revanche, ce sont les mamans des mariés qui invitent au dîner (si dîner il y a). Si vous décidez d’inviter vous-même, pour une version plus moderne, ce sont seulement vos deux noms qui figureront sur les cartons.
  • La date du mariage : elle devra apparaître de façon bien lisible histoire de sauter aux yeux de vos convives dès la première lecture.
  • Le lieu du mariage : indiquez l’adresse exacte et entière du lieu de la cérémonie ainsi que celle du lieu de réception, du dîner et du brunch.
  • Les adresses postales et/ou mail des parents et des mariés pour les réponses.
  • La date de réponse souhaitée. 

Ce sont les informations principales et essentielles qui devront impérativement figurer sur les invitations. Cependant, libres à vous de les formuler à votre sauce ou d’en ajouter d’autres. Si vous êtes un peu perdus, vous trouverez sur la toile des exemples de textes pour vous inspirer et savoir ce qui se fait.

Fiche pratique - faire-part - Dans les Baskets de la Mariée 3

QUE FAIRE EN CAS DE PARENTS DIVORCÉS OU DÉCÉDÉS ? 

La question est délicate mais peut se poser. Si ce sont vos parents qui invitent et qu’ils sont divorcés, il faut alors mentionner les deux noms sur le faire-part principal et non Monsieur et Madame Untel.

En cas de décès d’un de vos grands-parents ou d’un de vos parents, la tradition veut qu’une petite croix précède son nom sur le faire-part. Mais on comprend que ça ne soit pas l’option la plus tentante. Vous pouvez alors préférer ne pas mentionner son nom ou le mentionner sans indication précise.

FAUT-IL FAIRE FIGURER L’ADRESSE DU SITE INTERNET CRÉÉ POUR L’OCCASION OU CELUI DE VOTRE LISTE DE MARIAGE ? 

Si vous avez créé un site Internet ou un blog regroupant toutes les infos pratiques concernant le Jour J, il peut être utile de le mentionner discrètement sur vos faire-part.

Cependant, cela s’avère plus délicat pour la liste de mariage. Il ne faudrait pas qu’ils aient l’impression que vous leur forcez la main. Si vous n’avez pas de site Internet sur lequel elle pourrait figurer, faites circuler oralement l’information (logiquement, vos invités finiront pas vous demander où trouver votre liste de mariage).

COMBIEN DE CARTONS SONT NÉCESSAIRES (INVITATION, DÎNER, BRUNCH) ? 

Le faire-part à proprement parler est le carton principal. C’est lui qui annonce votre mariage. Il devra donc être envoyé non seulement aux personnes que vous invitez à votre grand jour, mais également aux personnes que vous tenez juste à informer de votre mariage. C’est en général sur ce carton que figurent la date et le lieu de la cérémonie. Si vous vous mariez à la mairie un autre jour, prévoyez une invitation en plus.

Le carton du dîner est destiné aux personnes que vous souhaitez inviter… au dîner. Les personnes que vous conviez seulement à la cérémonie se contenteront du carton principal.

Enfin, le carton du brunch est pour vos invités… du brunch. Ce carton peut être évité si vous décidez de miser sur un brunch en petit comité. Dans ce cas, une simple invitation orale pourra suffire.

Evidemment, vous pouvez regrouper tous ces cartons en un. Mais, vous le verrez, il est bien souvent plus simple de distinguer les invitations si tout le monde n’est pas invité à tout.

Vous pouvez également joindre un petit plan indiquant les itinéraires entre les différents lieux du mariage ainsi qu’un petit déroulé de la journée sous forme de frise chronologique. Les éléments visuels sont souvent les plus efficaces.

Fiche pratique - faire-part - Dans les Baskets de la Mariée 2

COMBIEN D’EXEMPLAIRES FAUT-IL IMPRIMER ? 

On préfère vous le préciser car l’erreur est fréquente. Inutile d’imprimer un faire-part par invité car souvent vous invitez une famille ou un couple. Attention donc quand vous faites vos comptes : comptez un faire-part par adresse.

Prévoyez une marge de manoeuvre et n’oubliez pas « les faire-part de courtoisie » (pour les personnes que vous tenez juste à prévenir, mais pas à inviter).

QUELS DÉLAIS POUR CONCEVOIR DES FAIRE-PART ? 

Les délais seront un peu plus longs si vous vous adressez à un graphiste car votre faire-part sera créé de A à Z. Si vous reprenez un modèle déjà existant sur un site spécialisé ou directement auprès de votre imprimeur, les délais seront plus courts. Pour être sereins, comptez donc un mois et demi de fabrication et 15 jours d’impression. N’oubliez pas les délais de livraison et ceux d’envoi à vos invités.

Une fois votre faire-part validé, l’imprimeur vous enverra un Bon A Tirer (BAT) c’est-à-dire la version finalisée de vos invitations. Relisez bien le contenu pour être sûr que des coquilles ne se sont pas glissées dans le texte et que la mise en page vous convient, car il sera difficile de revenir en arrière une fois les impressions lancées.

QUEL FORMAT CHOISIR ? 

En général, les faire-part sont plutôt de forme carrée ou rectangulaire. Mais toutes les formes sont possibles. Vous pouvez également rajouter des accessoires (noeuds, rubans, étiquettes ou pliages particuliers). Sachez juste que plus vous misez sur l’originalité, plus le coût final sera élevé. Cependant, tous vos cartons n’ont pas nécessairement à avoir la même taille ; vous pouvez tout à fait prévoir des petits étiquettes pour le dîner et le brunch.

Faites également attention à trouver une taille d’enveloppe qui coïncide avec votre format d’invitation et sachez que plus vous avez de carton ou de supports différents, plus le poids du courrier augmentera. Il faudra alors affranchir votre invitation en conséquence.

Fiche pratique - faire-part - Dans les Baskets de la Mariée 1

QUEL BUDGET PRÉVOIR ? 

Ce poste est en général considéré comme un poste annexe. Mais, il ne doit pas être négligé pour autant et doit être anticipé.

Il comprend les frais de conception, d’impression et d’envoi (timbres et enveloppes). Il dépend aussi de l’originalité de la mise en page (création ou modèle existant), du type de papier et du format choisi ainsi que du nombre de faire-part demandé. Cela peut donc aller de 600€ à 1000€, voir parfois plus si vous poussez la personnalisation jusqu’au moindre détail.

N’hésitez pas à faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis histoire de vous faire une idée des prix pratiqués.

DANS QUELLE LANGUE RÉDIGER LES FAIRE-PART QUAND LES MARIÉS SONT DE NATIONALITÉS DIFFÉRENTES  ? 

Le plus simple est de prévoir deux versions de vos faire-part : chacune dans une langue. Mais, vous pouvez aussi choisir de faire figurer les deux langues sur toutes les invitations. Dans ce cas, assurez-vous que cela soit lisible et choisissez un format qui s’y prête bien.

Voilà, normalement vous en savez plus maintenant. On espère que toutes vos questions auront trouvé des réponses. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article.


Crédits photos : Les crâneuses