Les plus assidues d’entre vous sur le blog le savent déjà : je suis en plein préparatifs de mon Big Day. Ca y est, j’ai plongée tête la première dans une piscine de crinoline et de taffetas. Mon année sera donc un pêle-mêle d’essayages, de faire-part et autres réjouissances. Et je ne vous cache pas que je m’en frotte d’avance les mains.

Une des étapes de mon parcours de bride-to-be est de choisir mes témoins, la fine équipe sur laquelle je pourrai m’appuyer lorsque j’hésiterai sur la hauteur de mes talons ou quand le stress voudra me faire tout envoyer valser et me marier toute seule avec mon amoureux sur une plage déserte.

Si le choix des élues a été évident, je voulais trouver quelques chose de particulier pour leur annoncer la chose. Et j’ai fini par avoir l’idée de les gâter en leur confectionnant de mes blanches mains une jolie (j’espère) boîte grâce à laquelle elles seraient parées à devenir des témoins de choc. Eh oui, c’est qu’elles seront primordiales mes témoins, alors j’avais envie de les bichonner en leur offrant quelque chose de personnalisé .

Aussitôt dit, aussitôt fait. Et j’ai décidé de partager avec vous la confection des boîtes à surprise afin de vous donner des idées.

LE MATÉRIEL NÉCESSAIRE (pour 1 boîte)

–  Une boîte en carton. Vous pouvez les choisir déjà recouvertes ou vous en charger vous-même. De mon côté, je les ai recouvertes avec du papier kraft. Les boîtes de type « My Little Box » ou « Birchbox » feront parfaitement l’affaire. Demandez autour de vous. Vous avez sûrement plein de copines qui conservent religieusement ces boîtes « juste au cas où ».

–  Du ruban et de la ficelle. Vous pourrez facilement dénicher cela dans des petites merceries. J’ai sélectionné un ruban rayé rose et blanc ainsi que de la dentelle pour une touche plus féminine.

–  Du rafia. A mon sens, c’est l’indispensable pour un bon nombre de Do It Yourself. Vous vous en resservirez, c’est sûr.

– Des étiquettes. Pour savoir quelle boîte donner à qui. Vous pouvez parfaitement les confectionner maison. J’ai pris la solution de facilité et je les ai achetées toutes faites dans une boutique de loisirs créatifs.

–  Du papier épais dans lequel j’ai découpé des coeurs (#ilovemestémoins)

–  Des petites fleurs. Pour agrémenter votre box. Mon choix s’est porté sur le gypsophile avec ses fleurs légère et aériennes.

** VOILA, VOUS ÊTES ÉQUIPÉES : RENTRONS DONC DANS LE VIF DU SUJET **

J’ai commencé par entourer la boîte avec de la dentelle pour contraster avec l’aspect brut du papier kraft, et j’ai attaché une étiquette avec le rafia. (Au passage, les plus observatrices remarqueront que ma partenaire de blog L. aura tout naturellement son rôle à jouer le jour J)

DIY boîtes de témoin 7

DIY boîtes de témoin 2

J’ai ensuite tapissé l’intérieur de ma boîte avec du papier dentelé, fréquemment utilisé en pâtisserie (avis aux gourmandes).

DIY boîtes de témoin 6

Il ne reste plus qu’à garnir la box des accessoires de votre choix. De mon côté, j’y ai mis:

Une to-do-list du témoin parfait (à prendre avec légèreté) ;

Un joli paquet de mouchoirs orné d’un ruban de dentelle (pour les plus émotives) ;

Une petite ballottine avec des morceaux de sucre en forme de coeur (pour qu’elles fassent le plein d’énergie le jour J) ;

Un bouquet auquel j’ai accroché le coeur découpé à paillettes (n’a pas d’utilité en soi mais je trouvais ça mignon) ;

Une mini boîte dans laquelle j’ai glissé un petit cadeau (personnel, donc L. vous dira le contenu du sien si elle en a envie) ;

DIY boîtes de témoin 1

Et voilà le travail !

DIY boîtes de témoin 5

DIY boîtes de témoin 3

DIY boîtes de témoin 4

Difficulté : Faible. Ce travail manuel est vraiment facile à faire. Si, comme moi, vous avez un peu (beaucoup) débordé sur le nombre des 2 témoins réglementaires, le temps de confection sera un tout petit peu plus long que la normale. Mais, je peux vous assurer que ça valait le coup. J’ai pris beaucoup de plaisir à la confection de mes boîtes. Encore merci à mes filles d’avoir accepté d’être là pour moi.

A vous de jouer, maintenant les futures brides!

 


Crédits photos : DLBM