Quand c’est Anaïs L., la photographe qui trouve les mots justes pour décrire notre mariage du jour, pas besoin d’en rajouter d’avantage…
« Ce mariage est un de mes plus beau souvenir de 2017. C. et P. m’ont fait une place dans leur vie, nous avons également partagé une virée en montagne pour leur séance engagement, un moment vraiment unique. 
Ce mariage, c’est ce pourquoi j’aime mon métier, partager des moment fous avec des personnes qui deviennent plus que de simple mariés. J’ai aimé les voir se dire oui pour la vie, l’émotion, le repas, la fête, les bandas … Tout m’a conquise dans cette journée et je re-signe quand ils veulent !« .

 TOUT A COMMENCÉ 

Grâce à notre ami commun, A., qui était persuadé que nous étions fait pour être ensemble. Pourtant chacun engagés dans des histoires, A. insiste pour que j’accompagne P. à une soirée organisée par leur club de rugby, et j’accepte. Tout juste les présentations faites, P. me prend par la main et m’emmène à l’écart pour discuter. Naturellement quelque chose se crée entre nous. Quelques heures plus tard, il m’embrasse.

 J’AI SU QUE C’ÉTAIT LUI QUAND 

Nous n’avons pas échangé nos numéros lors de cette soirée, mais deux mois plus tard, A. nous propose de nous retrouver pour un week end. Nous avions tous les deux mis fin à nos histoires respectives. L’évidence était là, et quand dès le premier soir, il a maladroitement tenté de m’avouer ses sentiments, j’ai su que c’était le début d’une grande histoire.

 LA DEMANDE 

Janvier 2016, lors d’un week end surprise, ce qui n’est pas rare avec P.. Nous sommes au sommet du Pic du Midi, mon sommet préféré des Pyrénées. Il me plante sur la terrasse panoramique. Quelques instants plus tard résonne sur tout l’Observatoire la chanson que P. écoute en boucle depuis une semaine : Marry You de Bruno Mars. Quelle coincidence, et quelle bonne idée ! Je me dis qu’il va être content quand il  va revenir. Mais quand il revient, c’est avec une bague entre les mains pour se mettre à genoux devant moi, et me demander d’être sa femme. J’ai bien failli dire non tellement la surprise était grande !

 LE CHOIX DE LA ROBE 

Il a été très rapide. J’avais déjà en tête quelques critères importants. La boutique où j’avais fait un essayage faisait exceptionnellement venir de nouvelles créatrices sur une courte période. J’avais alors reperé ce modèle de Sophie Sarfati sur Internet, et lorsqu’il est arrivé à la boutique, je suis allé l’essayé de suite. Le coup de foudre a été immédiat, cette robe était faite pour moi.

 LES BASKETS DE LA MARIÉE 

Je suis podologue dans la vie, alors trouver les chaussures idéales était un défi. Que je n’ai pas vraiment réussi ! Bien avant de savoir que je marierai, j’avais déjà en tête les belles sandales à paillettes Anniel. Je voulais quelque chose de très féminin et absolument doré pour mon mariage ! C’était l’occasion où jamais. Moi œil professionnel validait le choix, le talon était large, pas très haut, parfait… En vrai, j’ai souffert le martyr au bout de quelques heures à peine ! Mais elles ont eu leur effet, alors cela me suffit !

  LE PÊLE-MÊLE DES PRÉPARATIFS 

Bien que la demande ai eu lieu en Janvier 2016, nous étions à la recherche d’une maison à rénover, et ne voulions pas nous lancer dans deux gros projets. Le mariage serait donc pour dans 2 ou 3 ans. Puis en Juin, un échec survient sur un achat après des mois d’attente et nous décourage. Nous n’avons plus de projet à faire grandir. Alors la décision tombe, et si on se mariait l’année suivante ? Il nous restait un peu plus d’un an pour les préparatifs, pas de problème.
Nous voulons tout organiser nous même. Nous nous lançons dans les recherches de prestataires. Nous avons une idée assez précise de l’atmosphère que l’on veut donner à notre mariage : une grande réunion de famille dans un cadre convivial, bucolique, champêtre, mais simple. Dans cet esprit, nous avons choisi de faire un mariage qui commencerait le samedi matin, pour se finir le dimanche soir et ainsi profiter au maximum.
Nous trouvons rapidement tous les prestataires, la qualité et le feeling étant nos maitres mots. Il était aussi important pour nous de faire travailler le plus possible les prestataires locaux, dont certains sont des amis ou connaissances de ma famille.
Ensuite on a écumé les blogs de mariage et autres Pinterest pour définir les éléments de notre déco. Petit à petit les choix se sont imposés. Nous nous y sommes pris à l’avance pour ne pas être débordés à l’arrivée. Et heureusement, entre temps, nous avons trouvé notre vieille maison à rénover, démarré quelques travaux, déménagé, nos amis se sont fiancés aussi et nous ont donné des rôles importants dans leur mariage. D’un seul coup, nous avions beaucoup de choses à gérer !
Nous avons quasiment fait toute la décoration nous même, aidés de quelques petites mains mais j’ai beaucoup de mal à déléguer. Il y a eu l’arche pour la cérémonie laïque, le bar à bière en palette, les lampions avec des guirlandes de lierre, les rondins de bois, les baguettes à rubans pour la cérémonie, le présentoir pour les tables, le coin photo souvenir, des panneaux directionnels, les cadeaux invités. Nous avons aussi chiné quelques meubles pour la cérémonie, le coin photobooth et livre d’or.Et surtout nous avons consommé beaucoup de jus et nourriture en bocaux de verre (et nos amis aussi) pour avoir une multitude de vases pour nos tables et décors !

 LA MUSIQUE QUE VOUS N’OUBLIEREZ PAS 

Sans aucun doute, Marry You de Bruno Mars. Celle de la demande. Mais aussi celle que nos témoins ont choisi en clin d’œil pour nous  faire un superbe flashmob, qui m’aura coûté quelques larmes !

 UN MOMENT MARQUANT 

La cérémonie laïque. Jamais je n’aurai pensé que nos proches puissent dire, écrire ou même  chanter de si belles choses. Je ne saurai jamais les remercier suffisamment pour ce qu’ils ont fait de ce moment.

 UNE IDÉE À VOUS PIQUER 

Organiser son mariage différemment pour en profiter plus longtemps. Nous nous sommes mariés le matin, avons organisé un grand repas en extérieur pour le déjeuner. Nous sommes restés dehors toute l’apres midi, et le soir, nous avons fait un petit buffet avec la soirée dansante, suivi d’un brunch le dimanche. Ça demande plus d’organisation, un budget un peu plus important, mais nous avons vraiment pu prendre le temps et profiter. Et nos invités aussi. Ça n’a pas de prix..

 UN CONSEIL POUR LES NOUVELLES FIANCÉES 

Pour moi le plus difficile a été le choix de la décoration. Aujourd’hui, on est assailli d’images de décoration de mariage toutes plus belles les unes que les autres. On a envie de tout, on veut tout, dans les moindres détails, et qu’il y en ai partout le jour J.. Non, vous ne pourrez pas tout faire, votre mariage ne sera pas exactement comme le superbe shooting d’inspiration vu sur tel ou tel blog, mais vous savez quoi ? C’est pas grave, votre mariage sera quand même le plus beau parce que vous l’aurez préparé avec tout votre amour !

 


Domaine : La Métairie du Château, Montmaurin ; Robe : Sophie Sarfati, chez Ma Robe (Toulouse) ; Chaussures de la mariée : Anniel, chez Olympe ; Costume du marié et nœud papillon : Tagliatore chez Bec Fin (Toulouse) ; Chaussures du marié : Septième Largeur ; Mise en beauté : moi-même après un  cours avec Sarah Fékir ; Nœud Papillon des témoins : Le Colonel Moutarde ; Fleuriste (bouquet, couronnes, boutonnière et bracelets) : Camomille Flowers ; Fleuriste (décoration arche et salle) : Monlezun Art Floral (Saint Gaudens) ; Photographe : Anaïs L. ; Vidéaste : Monsieur F ; Traiteur :  Picabea Traiteur ; Groupe de jazz : Le Bardi Manchot ; Banda : Les AOC’s ; DJ’s : Blue Lagoon ; Food Truck du brunch : La Caravane de Rozenn