Au cours du mois de décembre, peut-être vous souvenez-vous, nous étions dans une vibe plutôt axée « plage » niveau publications. De toute évidence, nos cerveaux nous envoyaient comme ils pouvaient des signaux tentant de nous crier « Repos ! ». On se souvient de la séance d’engagement de E&G et nos coups de coeur du Andy Festival.

C’est reparti pour un tour, nous partons aujourd’hui à nouveau pour les bords de mer. Mais cette fois, les batteries bien rechargées. Nos amoureux du jour ont une histoire relativement récente mais qui prouve bien que l’amour n’attend pas le nombre d’années. Ils sont en couple depuis quelques mois mais ont déjà des projets plein la tête et une histoire solide comme la pierre.

Christelle Gilles, la photographe, nous parle de ce couple attachant avant de découvrir leur interview croisée. « Un couple très spontané, débordant d’énergie. C & V m’ont fait découvrir une plage deSaintes-Maries-de-la-Mer que je ne connaissais pas jusqu’alors. C’était désert, nous avons juste croisé un groupe de cavaliers, qui a donné encore plus de charme à ce lieu. Du bois flotté, un vieux pont, des dunes très sauvages ; tout y était. J’ai alors suivi ce couple dans une balade amoureuse, suivant la fougue de leur jeunesse et leur passion l’un pour l’autre. Ils ont couru, beaucoup ri et ont été très tendre l’un envers l’autre.« 

 LA RENCONTRE 

C. (elle) : J’ai créé ma société, en septembre 2017, je devais donc faire des cartes de visite. Habitant à côté d’une imprimerie, je m’y suis rendue. Un couple m’a accueilli (mes futurs beaux parents). Quelques semaines après, je suis allée récupérer tout ce que j’avais commandé. Un homme est venu m’apporter ma commande avec un grand sourire ra-va-geur ! La maman de V. a commencé à réserver des soins dans mon institut chaque mois. On discutait beaucoup toutes les deux. J’ai donc pu apprendre pleins de choses sur V.. J’ai aussi appris qu’il était en couple, puis qu’il s’était séparé.

Quelques semaines plus tard, il me contacte pour prendre rendez-vous. Puis, nous voilà : il sonne… j’ai mal au ventre et l’impression d’avoir 14 ans. On a échangé quelques mots, puis il est parti. Dès le lendemain je lui ai envoyé un message et nous avons décidé de nous revoir. Son appartement était impeccablement, il avait mit un parfum d’ambiance, des petites bougies… On s’est mis à discuter de notre passé de nos vies respectives, puis je suis partie. Une heure après, V. m’a envoyé un message en me disant qu’il avait passé un super moment. J’ai sauté dans tout l’appartement

V. (lui) :  C. est venue à mon travail pour faire imprimer des cartes de visites. Je suis tombé immédiatement sous son charme mais j’avais déjà quelqu’un donc impossible pour moi d’aller plus loin. Ma mère devenue cliente de C. a joué les entremetteuses. Après plusieurs semaines d’hésitation, j‘ai fini par prendre mon courage a deux mains et j’ai pris rendez vous. Le Jour J arrive, j’y vais, tout se passe plutôt bien même si j’étais assez intimidé. J’ai eu un véritable coup de foudre, cela ne s expliquait pas. C’était la première fois qu’une fille me faisait cet effet-là. Le lendemain, après quelques messages échangés dans la journée, je l’invite à prendre un verre chez moi. Elle n’est pas restée longtemps mais est revenue le dimanche.

  LE PREMIER BAISER 

C : On s’est revus le dimanche soir. Il m’a ouvert la porte mais j’étais tellement stressée que je ne lui ai même pas fait la bise. Fans de musique, on a commencé à écouter de la musique tout en discutant. L’heure tourne et on finit par commander à diner.  On se retrouve en face après le repas sans savoir quoi se dire. Et là, je baisse les yeux sur son pull. Il y avait écrit « Viens m’faire un gâté ». Chance inouïe. J’ai sauté sur l’occasion et je suis partie lui faire un câlin. C’est moi qui l’ai embrassé en premier.

V : Cela s’est passé le dimanche en question. J’avais mis un pull où était inscrit « Viens m’faire un gâté ». Elle s’est levée et m’a demandé si elle pouvait me faire un câlin. On s’est pris dans les bras et elle m’a embrassé.

 ET ENSUITE 

C. : Un jour en fin de semaine, il me demande de faire mon sac : week-end surprise ! Sur la route, je comprends que nous nous rendons à Saintes-Maries-de-la-Mer, mon endroit préféré. C’est à ce moment là qu’on s’est vraiment rendu compte qu’on était déjà hyper à l’écoute l’un de l’autre. Il était surpris par mon attention et moi tout autant car il m’avait vraiment écouté, il avait déjà cerné ce que j’aimais ou pas alors que l’on se connaissait à peine. Nous nous sommes présentés nos amis et depuis, nous ne nous sommes plus quittés.

V. : La première semaine, on s’est vu quasiment tous les soirs. J’étais tellement heureux de la retrouver… On passait notre temps à parler, à s’embrasser tel un couple d’adolescents. Tout est allé très vite avec pas mal de voyages dans des endroits magnifiques. On a très vite emménagé ensemble.

 LA QUALITÉ QUE J’AIME LE PLUS 

C. : C’est dur de n’en trouver qu’une. Je dirais qu’il est bienveillant ! Il est toujours à l’écoute, à vouloir me faire plaisir. Il est attentionné aussi.

V. : Il y en a plusieurs. Son honnêteté, sa joie de vivre, je suis admiratif de son travail, elle est ambitieuse, elle est aimante et cela fait du bien de savoir qu’ une personne nous aime réellement.

 SON PETIT DÉFAUT 

C. : Bon, il est peut être un peu trop dépensier. Je lui planque sa carte bleue très souvent, même si la plupart du temps, c’est pour me faire plaisir…

V. : Parfois, elle se prend pour ma mère… mais j’aime ça.

 

 SON PLUS BEAU CADEAU 

C. : Il m’a fait des milliards de cadeaux et prouvé son amour de nombreuses fois, mais j’avoue que ma bague de fiançailles est l’un de ses plus beaux cadeaux matériels.

V. : Elle m’aime pour ce que je suis, elle m apporte beaucoup dans la vie de tous les jours. Elle est juste incroyable et de savoir quelle va devenir ma femme pour le reste de ma vie me rassure .

 QUI A PARLÉ MARIAGE EN PREMIER ? 

C. : Un soir de juin, on rentrait d’une soirée plus amoureux que jamais. On discutait et on s’est mis à parler de mariage. Notre chiffre c’est le 23. Il m’a dit « Mais le 23 ça tombe quel jour en juin prochain ? » Il a regardé son agenda, il a levé les yeux et m’a dit : « Le 23 juin c’est un samedi ! » On s’est mis à sourire tous les deux comme deux enfants et on s’est dit qu’on allait se marier à cette date là. Une demande atypique et simple comme on aime.

V. : Ça a été une demande mutuelle, en rentrant d’ une soirée. On discutait dans le lit tranquillement et on est venu à parler mariage. Je suis née un 23, elle aussi. On était au mois de juin. Par chance, le 23 juin 2018 tombe un samedi. On s’est regardé puis on s’est compris, on s’est tapé dans la main et c’est parti.

 PROCHAINE ÉTAPE APRÈS LE MARIAGE 

C. : On a décidé de partir à Tahiti en septembre prochain pour notre voyage de noces. En janvier 2018, nous avons les clés de notre premier achat de maison. Elle arrive avant le mariage mais c’est tout de même une belle étape dans notre vie commune. Le bébé suivra bien évidemment .

V. : En janvier, nous signons l’achat de notre maison à deux. En juin le mariage. Puis en septembre, le voyage de noces. Et on parle déjà souvent d’avoir un enfant.

 


Photographe : Christelle Gilles