Soy de Cuba… ou comment faire grimper le thermomètre de 25 degrés sans quitter la ville. Hier soir, en me rendant au théâtre de La Cigale, je n’imaginais pas en ressortir aussi excitée. Soy de Cuba c’est LA comédie musicale à voir pour réchauffer vos petites âmes gelées de l’hiver. En amoureux, entre copines, avec votre frère / sœur / voisin … soyez à peu près sûres de passer un excellent moment.

Le pitch

« Ayala, fille de paysans rêve de quitter sa plantation de tabac pour percer dans le milieu de la danse. Mais la Havane, décor de toutes ses ambitions, semble si loin et si inaccessible. Un jour pourtant, le désir l’emporte sur la résignation. Le cœur déchiré mais l’esprit exalté, la jeune fille quitte sa famille et débarque, seule, dans la grande ville, avec pour toute adresse celle du « Soy de Cuba », célèbre club vers lequel convergent les musiciens et les danseurs de tout le pays. S’armant de tout son courage, Ayala pousse la porte de l’établissement mythique, ignorant qu’elle va devoir faire ses preuves et être confrontée à la jalousie et aux rivalités. »

Ce que j’en ai pensé

L’histoire peut sembler un peu « simplette » de prime abord, mais finalement ne sert que de fil conducteur à toutes les danses chorégraphiées bourrées d’une énergie communicante. 

Pas de dialogue, mais un narrateur présent sur scène pour nous aider à comprendre les changements de décor. Tous les clichés sur Cuba (gros cigares, rhum…) sont évités, et mine de rien, c’est assez agréable.

Le spectacle dure 2h (avec un entracte de 20 min) qu’on ne voit absolument pas passer. On a presque envie de se lever et de monter sur la scène pour faire la fête avec la troupe qui transpire la bonne humeur (Et à voir la moitié des spectateurs se dandinant sur leur siège, je n’étais pas la seule à y penser). Leur générosité est palpable et on sent tout le plaisir que les danseurs ont à être sur scène et leur complicité.

Pourquoi il faut absolument y aller

– Pour l’orchestre en live et les musiciens de génie ;

– Pour les voix superbes de la chanteuse et du chanteur ;

– Pour le déhanché de folie des danseurs ;

– Pour le déhanché de folie des (objectivement, soyons honnêtes) magnifiques danseuses ;

– Parce qu’après ça, Cuba sera certainement dans votre wish-list des prochaines destinations de vacances ;

– Parce que vous risquez d’avoir très vite envie de vous mettre à la samba / rumba / cha-cha-cha / merengue / salsa ;

Bon voilà, maintenant vous avez à peu près zéro excuse pour ne pas y aller vous faire une belle sortie cet hiver.


Infos pratiques. Soy de Cuba à La Cigale du 20 novembre au 7 décembre. Plus d’infos sur le site de La Cigale (Bon, pour Paris il ne reste plus beaucoup de dates malheureusement, mais la troupe entame une tournée en France, alors surveillez vos calendriers !) . Tarifs à partir de 27€.

Crédit photo : Jose Villa photographer