CHOISIR SON COSTUME DANS UNE ENSEIGNE DE PRÊT-À-PORTER : LES ERREURS À ÉVITER

Mesdames, mesdemoiselles, mais surtout Messieurs, bonjour ! C’est fou comme quelques rayons ont le don de nous mettre instantanément d’humeur allègre. Certes, le thermomètre s’est un peu affolé d’un coup, mais franchement, on a tellement attendu de pouvoir retirer nos collants que nous ne chipoterons pas pour quelques coups de déo supplémentaires dans la journée. Sans transition, parlons peu, parlons hommes, parlons costumes aujourd’hui.

Le prêt-à-porter a définitivement pris ses marques dans l’univers du mariage. (Vous l’imaginez la pool-party géante de nos banquiers pour fêter ça et tous nos portefeuilles en special guests ?). Si aujourd’hui, nous les femmes, pouvons désormais très facilement trouver une jolie robe de mariée, longue ou courte, auprès d’enseignes plus abordables que les ateliers de création sur-mesure, les hommes eux, ont l’avantage de toujours avoir eu la possibilité d’accorder un budget moins (parfois beaucoup moins) conséquent à celui d’une robe.

Toutefois, on le sait, nos chevaliers servants ne seront jamais contre quelques astuces technico-pratiques leur permettant d’éviter certaines erreurs en allant choisir leur costume de marié. C’est justement la mission que Brice, spécialiste du prêt-à-porter homme et possédant une ligne maintenant dédiée à la cérémonie, nous a justement confié. Suivez le guide.

COTÉ PRATIQUE

  Ne vous rendez pas dans les boutiques aux heures de pointe. Sous entendu, pas le samedi (ou bien alors dès l’ouverture pour profiter du calme avant la tempête). Si votre emploi du temps vous le permet et pour éviter de perdre patience et tout envoyer valser, essayez de trouver un créneau en semaine. Vous serez ainsi plus tranquille avec un personnel davantage à votre disposition.

Entamez vos essayages avec un maximum d’information sur les « Please, don’t » de la future mariée (ou du futur marié) ou les petites choses auxquelles elle/il tiendrait particulièrement. L’objectif n’étant pas nécessairement de faire comme elle/lui veut mais surtout de rester un minimum coordonnés pour la cérémonie. Au moment de votre sélection, cela vous permettra de ne pas vous éparpiller et de ne pas perdre de temps sur des choix qui seront finalement abandonnés.

Restez vous-même.  Oui, c’est votre mariage, justement, pas un concours de transformation. Nous ne cessons de le dire par ici. Inutile de vous engoncer dans un costume aux bas trop fuselés si vous ne supportez pas la coupe, ou un modèle bleu canard si vous n’aimez pas la couleur, sous prétexte que c’est tendance. Si vous ne portez pas de costumes tous les jours, finalement, même en choisissant un costume de couleur dite « classique », vos invités et votre moitié vous trouveront élégant quoiqu’il arrive. A l’inverse, si votre métier vous impose d’en porter tous les jours, c’est peut-être l’occasion d’apporter un petit twist supplémentaire à votre tenue.

Suivez les conseils des vendeuses mais écoutez votre instinct. En général le simple fait que vous vous mariiez a un effet « magique » sur les vendeuses se sentant investies d’une mission. Donnez-leur toutes les infos importantes pour vous : « J’aimerais ne pas accentuer le fait que j’ai du ventre…je n’aime pas les coupes slim…je n’ aime pas la couleur noire ». Ainsi, vous allez droit au but et si le vendeur n’a rien de ce que vous souhaitez, hop, on s’en va, pas de perte de temps !

Evitez d’acheter sur Internet. En terme de timing, c’est un peu risqué de passer par cette voie, si vous vous y prenez un peu tard (ce qui est le cas de beaucoup d’hommes, si cela peut vous rassurer). Si le modèle ne vous convient finalement pas, l’angoisse de ne pas trouver va finir par prendre le pas. En boutique, vous avez l’avantage de vite vous rendre compte si les coupes de cette marque en particulier vous flattent.

COTÉ TECHNIQUE

La coupe doit être adaptée à votre morphologie : pas de fantaisie. Les valeurs sûres sont les meilleures et vous savez ce qui vous va. Une bonne carrure est l’élément fondamental dans votre choix.

 Faites en sorte que la chemise dépasse d’un centimètre de la veste lorsque le bras est allongé. C’est plus chic. La longueur de la veste, quand à elle doit arriver au niveau de la cassure du poignet. Cela paraît évident mais il est important de le rappeler : prenez en compte les cinq critères vous permettant de choisir un costume à votre taille. Vous pouvez avoir le plus beau costume qui soit sur le cintre, s’il n’est pas adapté à votre morphologie, le résultat ne sera jamais à la hauteur de vos attentes.

Retenez cette règle de base essentielle : costume noir = chaussures noires / costume bleu = chaussures noires ou marrons / costume gris = chaussures noires.

Choisissez une couleur que vous pourrez reporter. Tant qu’à faire. Cela dit, si vous flashez sur une grosse couleur bien fantaisiste en prêt-à-porter (avec l’accord de votre moitié ! Toujours, toujours), au pire, même si vous ne la reportez pas, vous pourrez vous consoler en vous disant que vous ne vous êtes pas ruinés non plus. Attention : pas plus de trois couleurs unies au total sur votre tenues.

Ne négligez pas vos accessoires. Vous avez enfin trouvé la perle ? Il serait dommage de ne pas aller au bout des choses. Faites un point avec votre chérie et voyez ensemble ce qui conviendrait le mieux à l’ambiance du mariage (Cravate ou nœud papillon ? Des boutons de manchettes ? Une boutonnière ? Des baskets ?)

Bonus : Dans le souci de toujours vous faciliter la vie, l’équipe de Brice a d’ailleurs réalisé plusieurs vidéos assez sympa (et courtes !) d’une minute trente environ pour ne plus faire de faux-pas dans le choix de la garde-robe de ces messieurs. En voici une plutôt adaptée à notre sujet du jour.

*Article en collaboration avec Brice.

Crédit photo d’illustration : Marion Dunyach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *