Joli mariage du jour. De la simplicité, de l’atypique, de l’amour et de la joie. Bref tout ce qu’on aime par ici.

Nos deux mariés ont voulu un mariage à leur image, un brin décalé et élaboré entièrement par leurs soins. Beaucoup de DIY donc et surtout beaucoup de bonnes idées à venir piocher ici et là.

On adore leurs tenues à la fois simples et étudiées, leur décontraction et leur bonne humeur. Et cette petite motocyclette qui nous fait de l’oeil… On irait bien faire un tour avec.

Quant à leur photographe, Marie de Wild Sparrow (qui travaille en binôme avec Sébastien à la vidéo) elle a su retranscrire l’ambiance qui se dégageait de ce beau jour et nous inviter à plonger dans l’histoire de ces amoureux.

 TOUT A COMMENCÉ 

Dans un couloir de l’Université du Mans, le jour de la rentrée, lors de notre année de stage comme jeunes professeurs d’histoire-géographie.

 J’AI SU QUE C’ÉTAIT LUI QUAND 

Je ne crois pas qu’il y ait eu un moment précis où je me sois dit : « C’est l’homme de ma vie »… En fait, je ne me suis jamais posé la question : dès le départ, tout m’a semblé simple et évident avec lui. Nous avons plein de points communs, nous adorons faire des choses ensemble, nous rions beaucoup, nous discutons de tout. Il fait partie de ces personnes qui, sans faire d’éclats ou de grandes déclarations, réussissent chaque jour à rendre l’autre heureux.

 LA DEMANDE 

B. m’a fait sa demande le jour de mon anniversaire, dans ma ville de cœur, celle où j’ai fait mes études et où j’ai plein de bons souvenirs : Lyon. Officiellement, nous allions là bas deux jours seulement pour pouvoir aller à un concert de « Russian Circles », un groupe que Bastien aime bien (et que moi je ne connaissais pas, que je risquais de ne pas trop aimer, mais bon, c’était pour lui faire plaisir).

Nous sommes effectivement allés à ce concert, mais le lendemain, alors que nous devions partir, il m’a annoncé que nous allions rester encore un peu. Il m’a emmenée déposer mes affaires dans un magnifique hôtel perché en haut de la colline de Fourvière, avant de m’inviter dans un petit restaurant du Vieux Lyon. Le soir, en rentrant, il m’a faite asseoir sur un fauteuil dans la chambre, a placé un casque sur mes oreilles… et, un peu comme dans le film « Love Actually », tandis que j’écoutais « notre » chanson (Somewhere only we know version Lily Allen), il a fait défiler des petites pancartes avec des messages écrits dessus. Sur la dernière, il y avait écrit : « Epouse-moi ! ».

 LE CHOIX DE LA ROBE 

Ma tenue était en fait composée d’une jupe et d’un caraco. Je l’avais repérée avant même que B. ne fasse sa demande, sur le site de la créatrice Sophie Sarfati. Je l’ai tout de suite adorée et lui aussi. C’est donc naturellement que nous avons pris rendez vous avec Sophie lorsque nous avons pris la décision de nous marier. Nous nous sommes rendus tous les deux dans son charmant appartement-showroom et le coup de cœur s’est confirmé. J’ai quand même pris le temps d’en essayer quelques autres ailleurs, mais au fond, le choix était déjà fait !

 LES BASKETS DE LA MARIÉE 

B. et moi avions décidé d’avoir des tenues qui nous ressembleraient, quitte à déstabiliser un peu les invités. Les baskets se sont imposées : cela nous plaisait, nous permettait d’avoir un accessoire commun…. Et aussi de faire la même taille le jour J… Je mesure un 1m75 et lui… 1m76, enfin c’est ce qu’il dit !

 LE PÊLE-MÊLE DES PRÉPARATIFS 

Nous avons d’abord commencé par les quatre postes qui nous semblaient les plus importants : le choix du lieu, de la robe, du traiteur et du photographe.

Pour le lieu, comme nous avions prévu un « petit » mariage, nous voulions quelque chose à taille humaine, intime, dans lequel nous ne nous sentirions pas perdus. Nous étions déjà allés nous promener du côté de la Roche Canillac l’été précédent avec la famille de B. qui habite juste à côté, et nous avions repéré cette maison 1900 entourée d’un joli parc, avec un salle ni trop grande ni trop petite et une grande terrasse couverte.

Après, pour le reste, nous avons tout fait tous les deux, avec le soutien inconditionnel de la famille de B. : fabrication de fanions, de photophores pailletés, d’accessoires de photobooth, de cadres pour le « Family Tree », de supports pour cartes murales, de cocottes en papier, rempotage de plusieurs dizaines de plantes, sélection d’objets vintage, réalisation de plans et de croquis pour le faire part, et comme nous n’avions pas de DJ, élaboration de trois playlists deezer (vin d’honneur, repas, dancefloor) de 4/5 heures chacune.

 LA MUSIQUE QUE VOUS N’OUBLIEREZ PAS 

Celle de la demande évidemment…

… et celles de la vidéo faite par Sébastien, parce que ce sont celles qui nous resteront comme la « bande son » de notre joli jour (City and Colour – « Mizzy C« , Electric Guest – « This Head I Hold »).

 UN MOMENT MARQUANT 

Juste avant la cérémonie, sur le parvis de la mairie, entourée de tous nos proches venus exprès pour nous, en train d’attendre l’arrivée de B. sur sa vieille mobylette des années 50. Et oui, c’est moi qui suis arrivée la première !

 UNE IDÉE À VOUS PIQUER 

Pensez à vos amis jeunes parents, qui rêvent de profiter « enfin » d’une « vraie » soirée sans avoir à s’inquiéter tout le temps de leurs enfants, mais qui veulent quand même être sûrs que tout se passera bien pour eux. Prévoir une ou plusieurs baby sitter (nous avons personnellement fait le choix d’une assistante maternelle agréée), des jeux adaptés aux différents âges et si possible des chambres jouxtant la salle de réception pour les petits qui auraient besoin de se coucher plus tôt.

 UN CONSEIL POUR LES NOUVELLES FIANCÉES 

C’est VOTRE mariage ! Il y aura sans doute autour de vous des personnes, pourtant bien attentionnées, qui se sentiront obligées de vous donner plein de « conseils » et/ou qui auront des idées très précises sur ce à quoi doit théoriquement ressembler un « vrai » mariage. Ecoutez-les, mais s’il y a des choses auxquelles vous tenez, et même si elles peuvent paraître étranges à certains au premier abord, faites comme vous le sentez…

Nous n’avons eu finalement que des compliments : sur la « robe » de mariée qui n’en était pas vraiment une, sur le choix des baskets, sur l’alliance du marié et sur son arrivée à mobylette, sur le nombre restreint d’invités, etc…

Profitez de chaque moment de cette journée, qui passe à une vitesse folle ! Prenez le temps de regarder autour de vous : c’est tellement émouvant de voir les gens qui comptent le plus dans votre vie se démener et vous montrer tant de marques d’affection.

 


Lieu de réception : Domaine de la Clauzure à La Roche Canillac ; Traiteur : Le Truck Français, Brive la Gaillarde ; Fleuriste : Naja Bendix, Argentat , Coiffure : Marie Coiffure, Argentat ; Photographe et vidéaste : Marie et Sébastien de Wild Sparrow (qui se lance aujourd’hui dans une nouvelle aventure : Wild Stories) ; Robe (jupe et top) : Sophie Sarfati